L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

MAURITANIE

Cheikh Abdallahi prêt pour une solution «convenable»

Le président mauritanien destitué par un putsch le 6 août, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, va faciliter une solution «constitutionnelle convenable» à la crise qui secoue la Mauritanie, selon un communiqué publié hier, après sa visite à Tripoli pendant le week-end. «Le président continuera à déployer tous les efforts en son pouvoir afin de faciliter une solution constitutionnelle convenable qui mette définitivement fin aux coups d´Etat militaires et permette la reprise du processus de démocratisation» dans le pays, affirme le communiqué signé de Ahmed Ould Samba, porte-parole de M.Ould Cheikh Abdallahi.
M.Ould Cheikh Abdallahi, rentré dimanche de Tripoli où il a rencontré le président en exercice de l´Union africaine (UA), le guide libyen Maâmmar El Gueddafi, place cette solution dans le cadre d´un «large consensus national appuyé par les partenaires régionaux et internationaux de la Mauritanie».
Il ne précise pas les termes de la solution qu´il peut accepter dans le cadre de la médiation libyenne, pour une solution en Mauritanie après le putsch du 6 août 2008.
Arrivé vendredi à Tripoli, M.Ould Cheikh Abdallahi a discuté avec le guide libyen des «soubassements de la crise et les perspectives de solution dans un esprit d´ouverture et un souci partagé de préserver les intérêts suprêmes de la Mauritanie». Il avait préconisé, fin janvier, une sortie de crise basée sur le départ de l´armée du pouvoir, suivie de son retour à la présidence et d´un dialogue politique qui conduirait éventuellement à des élections anticipées.
El Gueddafi était attendu hier à Nouakchott pour diriger aujourd´hui une prière à l´occasion de la fête du Mouloud en présence de plus de 2000 invités attendus de tous les continents.
Il doit prononcer aujourd´hui un discours devant le Parlement mauritanien et tentera de réunir toutes les forces politiques autour d´une table de négociations pour trouver une sortie de crise consensuelle et «conforme aux intérêts de la Mauritanie», selon des sources officielles.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours