L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Annaba

12 Harraga interceptés en haute mer

Une fois de plus les éléments des gardes-côtes de la façade maritime de la wilaya d'Annaba, ont déjoué une énième tentative d'émigration clandestine pour 12 candidats à la traversée de la mort, dont deux filles,
apprend-on de source maritime. Dotée d'un moteur Suzuki de 40 Ch, l'embarcation de fortune a été arraisonnée par les gardes-côtes d'Annaba, hier, à 4 heures du matin, à 6 miles marins au nord-est du cap de Garde, a fait savoir la même source.
Les 12 prétendants à l'émigration clandestine, originaires de plusieurs wilayas de la région est du pays, auraient levé l'ancre, la veille, depuis la plage d'échouage de Seybouse. Les candidats à la traversée de la mort, tentaient de rejoindre le Vieux Continent, via la mer Méditerranée, avant que la tentative ne soit contrariée par les vigiles de la mer, en patrouille de routine quotidienne. Les 12 harraga qui rêvaient de rejoindre l'île de la Sardaigne en Italie, n'ont pas manifesté de résistance et ont arrêté le moteur de leur embarcation, nous dit-on. Ainsi, le rêve de rejoindre l'île de la Sardaigne en Italie, s'est évaporé pour les 12 harraga et leur conquête de l'Eldorado européen est devenue, une utopie à moins de recommencer une autre tentative d'émigration clandestine. Évacués en terre ferme par les gardes-côtes de la wilaya d'Annaba, les prétendants à cette tentative déjouée, ont été pris en charge par la Protection civile, en vue d'une consultation médicale d'usage. Sous les mesures judiciaires en vigueur, les 12 harraga seront déférés, aujourd'hui, devant le magistrat instructeur, de la circonscription de compétence. Rappelons qu'au cours de la semaine écoulée, les éléments de ce corps paramilitaire ont déjoué deux tentatives d'émigrations clandestine, pour 32 harraga, interceptés à bord de deux embarcations artisanales au large des eaux territoriales d'Annaba. Cette recrudescence du phénomène de l'émigration illicite est retenue à l'actif de l'amélioration des conditions climatiques caractérisant la grande bleue depuis quelques jours. Situation face à laquelle insistent les éléments des gardes-côtes de la façade maritime Est d'Annaba, sur le renforcement du dispositif de surveillance.
Wahida Bahri

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours