L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Troubles : l'UA suspend le Soudan de toutes ses activités

 L'Union africaine (UA) a annoncé mercredi la suspension du Soudan de toutes ses activités "jusqu'à la restauration effective de l'Autorité de transition dirigée par des civils", dissoute lundi par des militaires après l'arrestation de plusieurs membres du gouvernement de transition.

Dans un communiqué publié sur Twitter, l'organisation panafricaine "condamne fermement la prise du pouvoir par l'armée soudanaise (...) et la dissolution du Gouvernement de Transition, et rejette totalement le changement anticonstitutionnel de gouvernement", qualifié d'"inacceptable" et d'"affront aux valeurs partagées et aux normes démocratiques de l'UA".

L'UA "se félicite de la libération du Premier ministre" Abdallah Hamdok, arrêté lundi par des militaires et libéré le lendemain, et "appelle à la libération totale et inconditionnelle de tous les détenus, y compris les ministres et autres responsables civils".

Elle annonce également l'envoi d'une "mission au Soudan pour dialoguer avec toutes les parties en vue de trouver une solution amiable à l'impasse politique actuelle".

Ces décisions ont été actées lors d'une réunion mardi du Conseil de Paix et de Sécurité, organe en charge des conflits et questions de sécurité au sein de l'UA.

Le général Abdel Fattah al-Burhane, chef de l'armée soudanaise, avait annoncé lundi à la télévision soudanaise la dissolution des autorités de transition, après l'arrestation de membres civils du gouvernement.

L'UA avait suspendu le Soudan de ses instances en juin 2019, après le renversement de l'ancien président Omar el-Bachir, avant de le réintégrer trois mois plus tard après qu'Abdallah Hamdok eut annoncé la formation d'un nouveau gouvernement.

Lundi, les développements au Soudan se sont accélérés notamment avec l'annonce par le ministère soudanais de la Culture et de l'Information, de l'arrestation, par des forces militaires conjointes, de M. Hamdok, ainsi que la plupart des ministres et des civils du Conseil de souveraineté et ce, avant que le président du conseil de transition au Soudan ne décrète l'Etat d'urgence et la dissolution du gouvernement et du Conseil de souveraineté.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours