L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Médias: les mesures décidées par le président de la République participent d'une forte volonté politique

Des organisations représentant les journalistes algériens ont salué les mesures décidées, dimanche, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en faveur des médias nationaux, sous forme d'aide indirecte, affirmant qu'elles participaient d'une volonté politique, forte et réelle, de promouvoir le secteur et de soutenir la corporation médiatique.L'Union nationale des journalistes et professionnels de l'Information algériens (UNJIA) a indiqué que les mesures décidées par le Président Tebboune qui présidait la cérémonie de remise du Prix du Président de la République du Journaliste professionnel dans sa neuvième édition à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse, "reflètent une forte et réelle volonté politique de soutenir la corporation médiatique, en lui garantissant un environnement de travail encourageant et favorable à la créativité, à l'excellence et au professionnalisme".Elle a, également, mis en valeur la concrétisation par le président de la République "à un rythme soutenu", de la mise en œuvre de ses engagements visant la promotion du secteur médiatique dans le sens de "la prise en charge des aspirations de la presse nationale et à même de garantir la présentation de contenus et de services médiatiques qui répondent aux besoins et aux attentes de l'opinion publique et soient adaptés aux enjeux et défis de l'Algérie nouvelle".Ces mesures, précise l'UNJIA, "s'ajoutent à l'ensemble des acquis dont a été doté le secteur ces dernières années, grâce au parachèvement de son système législatif avec la promulgation de la loi organique relative à l'Information, ainsi que les lois sur la presse écrite et électronique et l'activité audiovisuelle", des lois qui prévoient des mesures incitatives et des facilitations inédites.L'UNJIA s'est, en outre, félicité de la décision du président de la République portant élaboration d'une étude pour la relance du Fonds d'aide à la presse, soulignant que la corporation médiatique "fonde de grands espoirs dans ce fonds pour améliorer les conditions socioprofessionnelles des journalistes et promouvoir le système de formation médiatique".De son côté, l'Association des journalistes d'Alger (AJA) a salué les décisions du président de la République, qu'elle a qualifiées d'"acquis supplémentaires à même d'améliorer les conditions de travail des journalistes et promouvoir le paysage médiatique" et de "pas importants pour la promotion du secteur médiatique".L'AJA a expliqué que le président de la République avait placé la question de la consécration des libertés en tête des "priorités de l'Etat", soulignant que cela se manifestait à travers "l'intérêt accordé au secteur des médias et à la profession de journaliste, ce qui est reflété par la Constitution de 2020, les réformes juridiques, le renforcement des structures institutionnelles et la formation des ressources humaines".La Fédération nationale de l'information et de la communication (FNIC), affiliée à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), a affirmé sa disponibilité à travailler avec les autorités publiques pour mettre en œuvre ces mesures qui traduisent "l'engagement du président de la République et son suivi minutieux de la situation du secteur médiatique, comme pour tous les autres secteurs".Elle a estimé que les mesures adoptées par le président Tebboune visaient avant tout à "promouvoir le travail médiatique national et à lui permettre de concurrencer les médias étrangers, face aux campagnes douteuses ciblant l'Algérie", en plus de "préserver les emplois des affiliés au secteur de la presse et des médias".A rappeler que parmi les mesures décidées, dimanche, par le président de la République, "la révision à la baisse des tarifs d'abonnement au fil de l'Agence Algérie Presse Service (APS) au profit des médias nationaux et de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), le taux et mesures y afférentes devant être fixés dans le projet de loi de finances complémentaire", "une réduction de 33% à 36%, des tarifs d'hébergement des sites électroniques auprès d'Algérie Télécom (AT), parallèlement à l'augmentation de sa capacité, outre la réduction des loyers au niveau de la Maison de la presse".Le président de la République avait, également, décidé de baptiser les centres des médias au niveau des stades, de noms de journalistes sportifs, et de réduire les prix des billets d'avion d'Air Algérie au profit des journalistes sportifs chargés de la couverture des compétitions africaines.Le Président Tebboune avait décidé, en outre, de charger le ministre de la Communication et la Direction de la Communication à la Présidence de la République, d'élaborer "une étude pour la relance du Fonds d'aide à la presse" et "une approche pour réguler le marché publicitaire".

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré