L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le secteur des assurances s’oriente davantage vers la participation dans l’économie nationale

Le PDG de la Compagnie algérienne des assurances (CAAT) Nasser Sayes a souligné, mardi à Oran, que le secteur des assurances en Algérie s’oriente davantage vers la participation dans l’économie nationale, à travers la modernisation de sa performance, la diversification du portefeuille d'activités et de services pour répondre aux exigences des clients et aux besoins de l'économie. Sayes a déclaré à la presse, en marge d'un colloque organisé par la CAAT sur le thème "l'assurance, facteur de résistance et de développement économique", qu'il faut œuvrer à accroître la contribution du secteur des assurances au produit national brut, à travers la modernisation de la performance et la diversification des services fournis, soulignant que le taux de participation est actuellement estimé à 0,7%.Le même responsable a ajouté qu'un tel objectif "s'inscrit dans la nouvelle vision économique approuvée par les pouvoirs publics, à travers laquelle ils aspirent à rendre l'économie nationale plus ouverte, plus diversifiée et source d'allègement de la dépendance aux hydrocarbures".Il a, en outre, évoqué la stratégie nationale mise en place par les plus hautes autorités dans le cadre des nouvelles perspectives économiques, afin d'évoluer progressivement vers une économie créatrice de richesses et diversifiée, capable de rivaliser sur les marchés internationaux.Selon Sayes, "cette nouvelle stratégie impulsera le marché de l'assurance à œuvrer pour résoudre tous ses problèmes et augmenter son chiffre d'affaires et son taux de participation à l'économie nationale".Le même responsable a fait part d’un nouveau projet de loi relatif au secteur des assurances, qui sera présenté à l’avenir au Parlement, préparé avec la participation de tous les acteurs du secteur des assurances.Ses dispositions permettront au secteur des assurances d’opérer un bond qualitatif dans sa contribution à l’économie nationale, a-t-il souligné. Le même intervenant a salué la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, relative à l’ouverture du capital bancaire public, ce qui est un bon indicateur pour l’économie, qui devra donner des résultats positifs au secteur des assurances et permettra de jouer un grand rôle dans le financement de l’économie nationale et encourager l’épargne à long terme.Le secteur économique national enregistre, ces derniers temps, une forte activité, a-t-il ajouté en espérant que les compagnies d'assurance nationales "suivront le rythme de tout ce mouvement et de la volonté des pouvoirs publics de faire progresser l'économie".Dans un marché caractérisé par une grande compétitivité, la CAAT a réalisé, au cours de l'année écoulée, un chiffre d'affaires de 26,7 milliards DA, ce qui a renforcé sa position de deuxième compagnie d'assurance sur le marché national, a-t-on indiqué, tout en augmentant son capital au cours de l'année écoulée de 5 milliards DA pour atteindre 25 milliards de DA.Au cours de cette rencontre, plusieurs interventions ont été animées, notamment "le rôle de la réassurance dans le renforcement du secteur de l'assurance", "l'assurance comme facteur de flexibilité et de développement économique", entre autres, au cours desquelles les développements mondiaux et les derniers développements dans le domaine de la réassurance ont été débattus, notamment en ce qui concerne les risques émergents et les changements climatiques.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré