L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le nombre de «Mourchidate» porté à plus de 1.500 en Algérie

Le nombre de Mourchidate (guides religieuses) en Algérie est passé de 200 en 2002 à plus de 1.500 actuellement, a indiqué dimanche à Blida, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi.

Procédant à l’ouverture de la 1ére conférence nationale des mourchidate sous le thème "L'orientation religieuse féminine : missions et défis", le ministre a souligné une hausse du nombre des mourchidate, en Algérie, depuis la création de cette fonction en 2002. Le chiffre étant passé de 200 à plus de 1.500 mourchida depuis, a-t-il fait savoir, prévoyant "une augmentation de ce chiffre à l’avenir".

Le secteur des affaires religieuses compte 14 instituts de formation des imams et des cadres religieux, en plus d'une Ecole nationale relevant de son département, selon Belmehdi.

Il a annoncé que des préparatifs sont en cours en vue du lancement de la réalisation, au Niger, d'un nouvel institut spécialisé dans la formation des imams et des cadres religieux, également dédié à la formation de guides religieuses (mourchidate), et dont l'encadrement sera assuré par des enseignantes algériennes spécialisées dans l'orientation religieuse.

"Les mourchidate ont su relever le défi et assumer leur devoir dans le développement de la société, selon le référent religieux national, tout en constituant un rempart contre diverses idées étrangères à la société algérienne, par la sensibilisation, l’information et la proposition de solutions inspirées de la Charia islamique et du référent religieux national", a estimé M.Belmehdi.

Il a, en outre, assuré que la majorité des mourchidate sont détentrices de diplômes universitaires, Licence, Master, voire même Doctorat, ce qui les habilite "à jouer pleinement leur rôle, tant en matière de lutte contre l'analphabétisme chez les adultes, ou au plan social, par la sensibilisation contre tous les fléaux sociaux et autres idées étrangères et sectaires menaçant la cohésion de la famille et de la société en général", a soutenu le ministre.

La conférence nationale des mourchidate "fait office de rencontre nationale de dialogue permettant d'identifier les préoccupations des femmes algériennes à travers différentes wilayas, tout en constituant une opportunité pour les échanges d'expériences entre les participantes, au nombre de plus de 110 mourchidate, représentant différentes wilayas du pays", a-t-il dit.

La manifestation sera clôturée par une série de recommandations relatives à la promotion de leurs missions, a-t-il fait savoir.

A noter, la rencontre, qui se poursuivra jusqu'à demain lundi, a été marquée par la tenue de six sessions scientifiques ayant englobé des communications axées sur le rôle des mourchidate, en matière de Fetwa, de lutte contre l'extrémisme et d’ancrage de la culture de l’action caritative. Des d’ateliers sont aussi au menu.

Cette conférence nationale a été ouverte en présence des autorités de la wilaya et de la déléguée nationale à la protection de l'enfance, Meriem Cherfi.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré