L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Investissement/Loi: la CAPC se félicite de la promulgation des textes d'application

La Confédération algérienne du patronat citoyen (CAPC) s'est félicitée, samedi dans un communiqué, de la promulgation des textes d'application et réglementaires relatifs à la nouvelle loi sur l'investissement, estimant qu'il s'agit d'un "message de confiance" adressé à tous les acteurs économiques à l'intérieur et à l'extérieur du pays.

La CAPC a indiqué, dans ce sens, que le processus de réformes et de révision des législations économiques lancées, depuis deux années, par les autorités supérieures du pays, sous la direction du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a été couronné par "une loi référence sur l'investissement et des textes réglementaires détaillés couvrant toutes les failles et les lacunes juridiques précédentes".

Saluant le principe de consultation et de dialogue et l'association des opérateurs économiques, la CAPC a affirmé que "la majorité de ses suggestions ont été prises en considération", ce qui reflète "le sérieux et la rationalité dans l'élaboration de ce texte référentiel de l'économie nationale".

Elle a ajouté, dans ce sens, que la promulgation de la nouvelle loi sur l'investissement et de ses textes d'application se voulait "un message de confiance adressé à tous les acteurs économiques, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays", en ce qu'il a mis en place de mesures et de procédures claires et précises, partant du dépôt des dossiers d'investissement jusqu'à la concrétisation du projet.

L'organisation a évoqué, dans ce cadre, la création de la plateforme numérique de l'investisseur et du guichet unique qui permettront "indéniablement la poursuite du processus de mise sur pied d'un écosystème propice et intégré favorisant la libération de l'investissement et la création d'un climat d'affaire stable et transparent".

La Confédération s'est engagée, par ailleurs, à mener une large campagne auprès de ses partenaires, à savoir des organisations patronales dans les pays africains, arabes et européens, pour expliquer les privilèges et garanties prévus par la nouvelle loi.

Aussi, s'est-elle engagée à faire la promotion du nouveau climat d'affaires en l'Algérie afin d'attirer les investissements directs étrangers (IDE), ou des projets de partenariat dans tous les secteurs, en particulier ceux qui n'étaient auparavant pas ouverts à l'investissement à l'instar du transport aérien et maritime, les mines et les énergies renouvelables.

Il s'agit également d'établir une véritable industrie pour la transformation des matières premières, et la création de valeur ajoutée, a conclu le communiqué.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré