L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Affaires religieuses: renforcer la coopération avec la Haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption

Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, a signé, jeudi à Alger, une convention-cadre avec la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, visant à renforcer la coordination et la coopération en application des axes de la Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption.

La convention a été signée par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, et la présidente de la Haute autorité de transparence, de prévention et de lutte contre la corruption, Salima Mousserati.

A l'issue de la signature, le ministre a affirmé que cette convention permettrait de "mettre en œuvre le programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en matière de moralisation de la vie sociale, qui est à l'origine de la stratégie nationale de lutte contre la corruption".

Dans ce cadre, M. Belmehdi s'est engagé à "mobiliser toutes les structures relevant de son ministère, à savoir, les mosquées, les écoles coraniques, ainsi que le discours religieux qui placera la lutte contre la corruption en tête de ses priorités", soulignant la nécessité "de sensibiliser la société et de consolider les efforts afin de lutter contre ce phénomène".

A son tour, Mme Mousserati a estimé que le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs pourrait jouer un rôle crucial dans "la diffusion de la culture de rejet de la corruption et la conscientisation de la société aux dangers de ce fléau qui est combattu à tous les niveaux".

Les deux parties s'engagent en vertu de cette convention "à renforcer l'action conjointe et à nouer des partenariats, notamment à travers l'intensification des campagnes de sensibilisation en matière de prévention contre la corruption et l'ancrage des valeurs de probité et de transparence au sein de la société conformément à la charia islamique".

Le document prévoit également "l'organisation de sessions de formation et de recyclage dans les domaines en relation avec la prévention et la lutte contre la corruption", le ministère s'engageant à "mobiliser ses structures en vue d'organiser des sessions de formation et de sensibilisation" dans ce domaine.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré