L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les leçons du 11 septembre 2001

Il y a 20 ans, l'Amérique était frappée au coeur de sa puissance politique, économique et militaire. Jamais dans leur Histoire, les Etats-Unis n'avaient à ce point subi pareille humiliation. L'opinion publique américaine a réclamé une punition exemplaire contre ceux qui ont imaginé, monté et commandité l'horrible attaque qui a fait plus de 3000 morts. L'humanité entière était derrière le peuple américain. On ne pouvait pas voir un tel massacre de civils et rester de marbre.
Les investigations des services de renseignement US ont établi que parmi les 19 kamikazes qui avaient perpétré les attentats, 14 étaient saoudiens. Dirigés par Oussama Ben Laden, chef d'El Qaïda, lui aussi saoudien. L'ennemi public numéro un des Américains était identifié. Il restait à aller le chercher dans les montagnes afghanes, frontalières du Pakistan.
Bush se devait de punir les criminels qui avaient tué des Américains. Qu'a-t-il fait? Il a envahi l'Afghanistan, sans retrouver Oussama Ben Laden. Dans sa prétendue lutte contre le terrorisme, pour faire régner la paix et la démocratie dans le monde, il a envahi l'Irak en 2003. L'armée US y a semé mort et désolation au nom de la démocratie. Des millions d'hommes et de femmes ont connu une morts atroce. Plus d'un million d'enfants irakiens ont été sacrifiés. Après 15 longues années de présence dans ce pays, l'armée US reçut l'ordre du président Obama d'évacuer le pays. Mais avant cela, le même Obama a contribué à la destruction de la Syrie, en 2011. Résultats: des centaines de milliers de morts supplémentaires. Toujours au nom de la démocratie et des libertés.
Un troisième président, Donald Trump, a ajouté sa touche. Au nom des mêmes pseudo-principes, il a écrasé les peuples palestinien et sahraoui et validé les plans des derniers Etats colonialistes que sont Israël et le Maroc. Et Aujourd'hui, Joe Biden finit le boulot en laissant les Afghans entre les mains des talibans.
En 20 années d'histoire, les Etats-Unis ont péché par arrogance, oubliant les véritables aspirations du peuple américain, ils se sont mis au service d'intérêts aux antipodes des libertés et mis le monde sens dessus dessous. Si Biden pense que son pays est à l'abri d'un autre 11 septembre, il se trompe. Car lui et ses prédécesseurs ont fait l'exact contraire de ce qu'il fallait faire pour éviter une autre attaque meurtrière sur le territoire américain. Tous les présidents US n'ont rien retenu de la leçon du 11 septembre 2001.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours