L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Complexe Sider d'El Hadjar

Une nouvelle bénédiction pour Lotfi Manaâ

La direction générale de l'entreprise Sider d'El Hadjar vient, une nouvelle fois de bénéficier de la bénédiction des travailleurs du complexe. À l'issue de l'Assemblée générale ordinaire de l'entreprise Sider El Hadjar, les membres participants ont renouvelé leur confiance à l'actuelle direction du complexe, dirigée par Lotfi Kamel Manaâ, une décision prévisible, selon plusieurs cadres de l'entreprise, qui ont mis en avant les efforts fournis par le staff dirigeant et dont la politique de gestion imprégnée de défis, commence à donner des résultats probants et palpables, en dépit de toutes les difficultés. Ont pris part à cette Assemblée, tenue, jeudi, au siège du complexe sidérurgique, le président du conseil d'administration, le directeur général et des cadres de l'entreprise qui, après avoir opéré une restructuration partielle du conseil d'administration de l'entreprise, ont approuvé le bilan moral et financier de l'année 2021. Un exercice où le chiffre d'affaires de l'entreprise a enregistré une nette amélioration, avec 43 milliards de dinars en 2021, contre 25 milliards en 2020. Cette amélioration financière et la réduction à environs 50% des pertes au cours de l'exercice de 2021, comparativement à celui de 2020 sont le fruit des efforts consentis par l'équipe dirigeante et de l'adhésion des sidérurgistes. Des résultats prouvant la justesse du pacte social dont l'objectif est la préservation de ce fleuron industriel et l'amélioration de la gestion du complexe et du cadre de travail. Condition à même de faire recoller le complexe au podium de l'économie industrielle sidérurgique, locale, nationale et continentale, en dépit de certaines parties malintentionnées. En témoignent les fake news faisant état d'un prétendu arrêt de certaines installations du complexe, notamment la zone chaude, ACO1, ACO2 et l'aciérie électrique, ainsi que le HFn°2. Un arrêt dûà l'épuisement du combustible, à savoir le coke en l'occurrence, serait la cause.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours