L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le projet d’exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet

Un nouveau fleuron en perspective

C’est là un pari sûr qui permettra à l’Etat de saisir toutes les opportunités qui s’offrent en matière de grands investissements pour redonner à l’industrie nationale ses lettres de noblesse.

Le Conseil des ministres a adopté le lancement de la première phase du projet d'exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet. Ce projet gigantesque sera un nouveau fleuron algérien qui contribuera dans le développement de l'industrie nationale et placera l'Algérie à la première position de la production de l'acier au niveau africain. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a rappelé l'importance stratégique de ce projet en soulignant à ce propos que ce dernier «représente une source importante de revenus pour le pays et revêt une importance vitale dans l'accélération de la cadence de développement au double plan local et national», a-t-il rappelé. Il a en outre mis l'accent sur le suivi minutieux de ce projet qui représente l'aura du pays au plan des investissements phares dont la jeunesse algérienne sera la première a en profiter en matière d'emploi. Dans ce sens, le président Tebboune a précisé qu'il faut «suivre une approche intégrée assurant la complémentarité avec les différents projets industriels et les infrastructures y afférents, et ce, dans le cadre d'un agenda défini», rappelle-t-il. Le Conseil des ministres a fait de ce dossier une préoccupation majeure, c'est dire que ce projet revêt un caractère stratégique et une sorte de catalyseur de l'industrie nationale et ses succédanés en la matière.
Le projet d'exploitation de la mine de fer de Ghar Djebilet apportera des résultats très probants en matière de revenus pour les caisses de l'Etat. C'est la raison pour laquelle, le président Tebboune a insisté sur sa mise en oeuvre le plus rapidement possible de par ce qu'il génère comme «opérations de production, d'exportation et de réduction de la dépendance à ‘importation des matières premières, et sa contribution dans la création de nouveaux postes d'emploi et la création d'une dynamique économique», mentionne-t-on. D'ailleurs, le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a reçu, avant-hier, une délégation de l'entreprise China Civil Engineering Construction Corporation Ltd (Ccecc), dans le but d'accélérer le processus de la mise en branle de la première phase du gigantesque projet.
La modernisation du réseau de transport routier conformément à des normes spécifiques et l'accélération du lancement de la réalisation de la ligne ferroviaire reliant les wilayas de Tindouf et Béchar, seront une priorité pour asseoir et concrétiser ce projet sur le terrain. C'est là un pari sûr qui permettra à l'Etat de saisir toutes les opportunités qui s'offrent en matière des grands investissements pour redonner à l'industrie nationale ses lettres de noblesse et se réconcilier avec le développement durable et la croissance économique.
Les experts en énergie et des mines sont optimistes quant à la mise en oeuvre de la production du projet de Ghar Djebilet. Dans ce registre, les observateurs avérés de ce domaine prédisent que «si le projet est mis en production, il pourra approvisionner les aciéries locales et aider à réduire les importations». C'est un projet prometteur, il permettra à l'Etat de mettre un terrme à l'importation inhérente à ce secteur et le relancera dans l'optique de l'exportation à grande échelle, surtout que l'acier connaît un renchérissement sûr dans le cours mondial. Selon les prévisions des experts de l'énergie et des mines «l'entrée en production du gisement permettra de combler les besoins du pays, estimés en 2020, à 10 millions de tonnes». Des estimations évaluent la capacité de production annuelle de «12 millions de tonnes pour le projet Ghar Djebilet», une capacité qui permettra au pays d'exporter sa matière première et les produits en acier et le placera comme premier pays producteur et exportateur de l'acier en Afrique. L'enjeu est de taille, il y va de l'avenir de l'économie du pays en général et de l'industrie nationale en particulier.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours