L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Il a instruit les instances sous tutelle de s’acquitter de leurs créances

Belaribi soulage la Sonelgaz

Il vient par là, de débloquer une situation qui dure depuis des années. Situation qui influe négativement sur cette entreprise publique, mais aussi sur l’achèvement de nombreux logements.

Une décision stratégique à fort impact! Le secteur de l'habitat va s'acquitter de ses dettes envers la Sonelgaz. C'est la décision prise par le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville. En effet, Mohamed Tarek Belaribi a instruit, jeudi dernier, les instances et services sous tutelle (Aadl, Enpi et Opgi) à s'acquitter de leurs créances auprès de l'Entreprise nationale de l'électricité et du gaz. Il vient par là de débloquer une situation qui dure depuis des années. Situation qui influe négativement sur cette entreprise publique, mais aussi sur l'achèvement de nombreux logements. Car, ces créances bloquent les raccordements à l'électricité et au gaz des différents nouveaux projets de logements. La Sonelgaz qui est dans une situation économique inconfortable ne peut plus se permettre le luxe d'attendre indéfiniment de recevoir son argent. Un problème soulevé par le P-DG du groupe pour de nombreux secteurs, et pas seulement celui de l'habitat. Belaribi, qui mène une course contre la montre pour achever au plus vite les programmes en souffrance, veut qu'aucun souci ne vienne entraver sa bonne marche. C'est dans ce sens qu'il a organisé une réunion de coordination entre les membres du secteur de l'habitat et les cadres de la Sonelgaz. Lors de cette réunion, le ministre a insisté sur le fait que l'argent doit être débloqué dans les plus brefs délais. Il a aussi demandé à ce qu'un programme de distribution annuel des logements soit élaboré. «Celui-ci doit être remis d'avance à la Société algérienne de distribution de l'électricité et du gaz (Sadeg) pour que celle-ci puisse réaliser les travaux de raccordement», a-t-il soutenu. Il a aussi ordonné de nommer un cadre au ministère chargé de coordonner entre les entreprises de réalisation au niveau national et la Sadeg, de présenter les rapports mensuels d'avancement de la cadence de réalisation et de raccordement, de lever les réserves et d'établir les priorités des logements à livrer durant le deuxième et troisième semestres de cette année, pour entamer l'opération d'alimentation en gaz et électricité. Le P-DG de la Sadeg a accueilli favorablement les décisions du ministre qui viennent donner une bouffée d'oxygène à l'entreprise qu'il dirige. C'est ainsi qu'il a affirmé que l'établissement qu'il préside est disposé à coordonner et collaborer avec les services du ministère pour approvisionner les cités en électricité et gaz. «Cela afin que les citoyens ne soient pas pris en otage par de simples formalités administratives», a-t-il soutenu. Cette volonté s'est concrétisée par la simplification des procédures de lancement des travaux d'alimentation en électricité et en gaz. «Ils se feront désormais dès la signature d'un document d'engagement, par l'entreprise de réalisation aussi bien les Opgi que l'Aadl et l'Enpi, de payer toutes les créances dans les délais impartis.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours