L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Vaccin anti-covid-19

5,5 millions de doses d’ici fin juin

L’Algérie réceptionnera en juin un autre quota de 758 400 doses via le mécanisme Covax.

L'accélération de la campagne de vaccination, exigée dernièrement par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, à l'annonce d'une réouverture partielle des frontières, ne devrait pas connaître de couac. En effet, l'opération pourra se dérouler sans appréhension en raison de la disponibilité des vaccins. L'Algérie a, en effet, reçu, hier, un nouveau quota de 500 000 doses du vaccin chinois Sinovac. Ce quota s'ajoute aux
364 800 doses reçus, il y a quelques jours, dans le cadre du programme Covax. D'autres arrivages sont annoncés tout au long de l'été. Selon une responsable au ministère de la Santé, l'Algérie recevra près de 3 millions de doses durant le mois de juillet prochain. «L'Algérie a reçu 500.000 doses du vaccin Sinovac. D'autres arrivages sont attendus en juillet avec la réception d'une autre quantité de 3 types de vaccins, en l'occurrence le chinois, le russe et l'Astra Zeneca», a indiqué la directrice générale de la Pharmacie au ministère de la Santé, Ouahiba Hadjoudj, en marge de la cérémonie de célébration de la Journée mondiale anti-tabac. Elle a affirmé que l'Algérie recevra de plus en plus de vaccins durant les mois à venir. «On réceptionnera, d'ici la fin juin, 5,5 millions de doses. Un autre quota conséquent sera reçu en juillet, août et septembre, pour être approvisionné régulièrement au fil des mois jusqu'à arriver à l'objectif que nous nous sommes assignés à la fin de l'année en cours». Concernant l'allocation du mécanisme onusien Covax, elle a expliqué que c'est un programme d'allocation qui est fait au début de chaque trimestre. «Nous sommes en train de recevoir les 364.800 doses du vaccin Astra Zeneca, un programme qui a débuté en avril pour couvrir les mois d'avril, mai et juin», a-t-elle expliqué. «Nous attendons en juin un autre quota de 758.400 doses, ce qui portera notre réception via le mécanisme Covax à plus de 1 880 000 doses», a-t-elle estimé, ajoutant qu'il s'agit de l'allocation prévue pour l'Algérie pour avril, mai et juin. Il faut dire qu'au début du lancement de la campagne vaccinale, fin janvier, l'Algérie ne disposait que des 50.000 doses du vaccin russe Spoutnik. Elle a reçu, trois jours après, 50.000 autres doses de l'Astra Zeneca et puis vers la fin février, un don chinois de 200.000 doses. Ce n'est qu'en avril que les lots ont commencé à arriver avec la réception du premier quota de Covax et d'un deuxième du Spoutnik et du vaccin chinois. Mais ces quantités ne permettaient toujours pas l'accélération de la vaccination. Actuellement, le taux de vaccination reste dérisoire et ne dépasse pas les 1%, alors que l'objectif annoncé est de 70% de la population d'ici la fin de l'année. Avec les quantités de vaccins qui seront reçues dans les mois à venir, les choses pourront s'accélérer mais la vaccination en Algérie n'atteindra sa vitesse de croisière qu'une fois, peut-être, le lancement de la fabrication du Spoutnik V par l'unité Saïdal de Constantine, sera effectif.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours