L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Festival national du théâtre professionnel d'Alger

Une vingtaine de spectacles au menu

La quatorzième édition de ce festival majeur du 4eme art revient au TNA du 11 au 21 mars prochain....

Le Théâtre national Mahieddine Bachtarzi renouera avec la tradition des planches animées à partir de la fin de cette semaine. Et pour cause!
Au regard de la reprise progressive des activités culturelles après une année de disette en raison de la pandémie de CoronaVirus, le public pourra à nouveau retrouver le chemin du théâtre pour assister du 11 au 21 mars en cours à la 14e édition du Festival du théâtre professionnel qui promet de nombreuses représentations théâtrales au sein d'un programme qui se voudra éclectique, c'est ce qu'a affirmé le commissaire de ce festival, Mohamed Yahiaoui.
Au total, 18 pièces dont neuf pièces seront en compétition officielle. La plupart ont été montées sur des textes algériens.
Outre le Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (Tna), en lice avec la pièce «Ez'Zaouèche» (le moineau) de Kamel Liich, sept théâtres régionaux et l'association culturelle «Numidia» de Bordj Bou Arréridj, lauréate au festival local du Théâtre professionnel de Guelma, participent à cette 14e édition. On citera ainsi «Khatini» de Ahmed Rezak de Mostaganem qui sera présentée en clôture le 20 mars, «Es'Sefqa» (le contrat), de Tizi Ouzou, le 13 mars de Hayder ben Hocine, «Arlequin, valet des deux maîtres» de Ziani Cherif Ayad, du théâtre d'Oran le 19 mars, «Aramil» (les veuves) de Shahinez Nekouache, du théâtre de Constantine qui sera présentée le 12, «le cinquième mur» de Azzedine Abar, de Sidi Bel Abbès, le 13 mars, «Nestennaw Fel Hit» (nous attendons le mur), de l'association Numédia de Bordj Bou Arréridj, le 15 mars, «Loâbet El Arch» (le jeu du trône) de Mohamed Islam Abas, de Guelma le 17 mars, et enfin «Sekkoura» de Ali Djebara, de Souk Ahras, le 18 mars. Aussi, Huit prix récompenseront respectivement les meilleurs, spectacle, mise en scène, texte, scénographie, création musicale, rôles masculin et féminin et celui du jury seront décernés à l'issue de la compétition.
En hors compétition, le public pourra découvrir aussi les spectacles, «Letraf» du T.R Mascara, «Saha l'Artiste», «Kiyass ou Labess» et «Keddab.com» des coopératives culturelles, Sindjeb de Bordj Ménaïel, Rocher noir de Boumerdès et les Nomades de Béjaïa, ainsi que, «Pentoura spéciale», «Sin Eni», «Falso» et «Yemma L'Zayer» des associations culturelles, Teftika d'El Eulma, Machahou de Tizi Ouzou, Noussour de Tindouf et Takerboust de Bouira et le one woman show, «Tayoucha» de Nesrine Belhadj.
Ces pièces seront présentées, faut-il le noter, au Théâtre municipal d'Alger-Centre, ainsi qu'à la salle Hadj-Omar du TNA. L'ouverture du 14e Fntp sera marquée par la présentation de «El Koursi» (la chaise), un spectacle chorégraphique conçu et mis en scène par Riadh Beroual. Parallèlement aux représentations, les amoureux du 4eme art pourront assister à des conférences autour de «La contribution des coopératives dans le mouvement théâtral algérien», le «Rôle des festivals dans la promotion du 4e Art», en plus d'une «Rencontre avec les metteurs en scène primés au Fntp» le programme comprendra aussi des hommages, des ateliers de formation sur le théâtre radiophonique, la scénographie et le Théâtre pour enfants, ainsi qu'un programme de proximité, des ventes de livres en présence de leurs auteurs etc.
Un menu riche et varié en somme, qui permettra aux amateurs du 4eme art algérien de peaufiner ses connaissances tout en passant de bons moments de divertissement.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours