L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La Nuit des idées 2022

Un riche programme à la carte!

«Reconstruire ensemble» est le thème choisi cette année pour accompagner les activités artistiques et culturelles placées sous l’égide de l’Institut français d’Algérie.

En effet,plusieurs organismes s'associent en une nuit pour débattre sur le collectif et le vivre ensemble, a fortiori, après la crise sanitaire qui a secoué le monde. Aussi, pour accompagner cette thématique, l'ensemble des antennes de l'IFA se met de la partie en concoctant des programmes bien riches, mais pas que. On commencera par l'Institut français d'Annaba qui organise, le jeudi 12 mai, à partir de 17h00 une conférence en présentiel, intitulée «smart city, une autre lecture de la ville». Laurence Vanin -philosophe, directrice de la chaire «Smart City: philosophie & éthique» de l'«Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable» (Imredd) de luniversité Nice Côte d'Azur- questionnera l'idée d'une «écologie citadine qui, d'une certaine façon, s'articule sur un biomimétisme observé dans les écosystèmes les plus complexes.», tout en posant les jalons d'une «ville intelligente» en interaction avec les hommes.
Les antennes de l'IFA en force
L'Institut français d'Alger, pour sa part, connaîtra une vive animation au sein de son établissement.
Outre une projection du film «Le cercle des petits philosophes» de Cécile Denjean (salle de spectacle), à propos du regard philosophique des enfants, La médiathèque accueillera l'artiste Maria Eltsova et Kamel Bellatreche spécialisés en Fine Arts. «Voyageons ensemble», est une exposition duo qui nous permettra de voyager à travers la beauté des couleurs ainsi que la sublimité des paysages algériens.
À 19h, place à Zahia et son livre «Les déchets» qui proposera plein d'astuces pour réutiliser, réparer, réduire et recycler les déchets. Au menu, Des jeux, des enquêtes, et des expériences pour donner un petit coup de balai à notre planète. (Pour assister il vous suffit de réserver à [email protected]).
À 22h00, la médiathèque accueille un Set musical avec Mehdi J Blige qui est un artiste DJ algérien, remixeur, collectionneur de disques vinyles et surtout un grand passionné de musique, et ce depuis le plus jeune âge. Il a quitté l'Algérie au début des années 90, pour aller s'installer à Rome, New York, et puis Londres, où il a acquis une expérience aussi riche que variée dans le domaine du clubbing et DJing. (pour y assister il vous suffit de réserver à [email protected]).
Notons qu'à l'annexe de l'Institut français d'Alger, sis à Hydra (salle Intilak), se tiendra entre 18h-20h et conférence, baptisée «Résilience, solidarité, clés de voûtes pour une reconstruction individuelle et collective en périodes de crises.». Elle sera animée par le professeur Ourida Belkacem, docteur en psychologie clinique, Psychothérapeute. (Réservation: [email protected]).
Le lycée international Alexandre Dumas accueillera quant à lui une visioconférence de Daho Djerbal placée sous le thème «La crise dans tous ses états et les (fausses) pistes de sortie».
L'intellectuel y abordera différents aspects ou domaines dans lesquels on parle de «crise», économique et sociale, politique, dans le mental individuel et collectif, dans celui de la représentation esthétique (dans les arts) au sein de la société algérienne des dernières décennies.
Alpha Tango Studio qui nous promet toujours davantage de surprises, tape encore plus fort cette fois. C'est dans un espace idyllique qu'est Beldy Pool qui se trouve au Beldy Park que le public est convié. Alpha Tango Studio, charge son Matos, direction Zéralda et vous promet une soirée des plus endiablées.
La soirée débutera à 21h et se clôturera à 3h00 du matin. Au programme, multi-projections, performance «live act» avec 3Abdelkader et créations sculpturales. Pour cette nouvelle expérience sonore, Nazim Bakour musicien, multi instrumentiste et Abdelkader, DJ et producteur de musique Techno seront les guests de cette soirée en vue de réaliser une performance dédiée à «La Nuit des idées». Cette performance sera le fruit d'une collaboration d'une semaine entre les deux artistes ou des sonorités africaines et techno seront fusionnées. Une autre action artistique viendra enrichir cette expérience.
Musiques et performances
Les street artists, la Main du peuple et lmnt créeront ensemble une oeuvre en live. Pour finir, la photographe Nassima Baâziz et la plasticienne Yasmine Bourahli exposeront pour l'occasion des oeuvres autour du même thème. Pour mettre en scène toutes ces performances artistiques et créer une cohésion entre toutes ces oeuvres, Alpha Tango a fait appel à Mehdi Hachid en tant que directeur artistique accompagné du mapping specialist, Laid Amine Hamouti qui s'occupera des multi-projections. Une belle soirée en perspective, à ne pas rater sous aucun prétexte! L'accès est à 1500DA. Il est bon à noter aussi que la Galerie Ezzou'Art, sise à Bab Ezzouar, accueillera quant à elle à 15h00 une rencontre littéraire avec Jaoudet Gassouma, autour du thème «reconstruire ensemble, la résilience en milieu culturel: le cas algérien».
Projection, poésie, rencontre
«Cassure, rupture, faillite, abandon, capitulation, défaite, concession... reconstruction.» est un peu le thème qui sera débattu pour sa part par la librairie Point-Virgule et ce à partir de 18h00. Pour ce faire, un panel de personnalités d'univers différents seront conviés afin d'en discuter au cours d'une soirée artistique.
Une artiste réalisera une fresque en direct durant les débats et de la musique conclura la soirée.
Pour la 7e Nuit des idées, la Délégation de l'Union européenne en Algérie vous invite au niveau du Coworking Space Orbit (21 rue Mercurie, Bd Mohamed V, à Alger-Centre, à un évènement singulier qui va réunir différents acteurs du développement durable et local afin de discuter de la place du patrimoine comme vecteur d'une croissance équitable, inclusive et respectueuse de l'environnement. Il sera également l'occasion de rencontrer des associations exceptionnelles qui feront spécialement le voyage de la ville de Timimoune, pour présenter les oeuvres des femmes de la région, des métiers de l'artisanat.
Artissimo Hub Créatif vous invite aussi à 18h pour une rencontre des plus intéressantes. Il s'agit de réfléchir, notamment aux questions suivantes: «Est-ce que l'art algérien s'exporte? Quels sont les artistes qui s'exportent le plus? Comment est perçue la production artistique algérienne à l'international? L'Art algérien est-il le reflet de la société depuis laquelle il puise son inspiration?». Parmi les intervenants, on citera Viviane Candas (réalisatrice et autrice), Amor Guelil (styliste, créateur de mode), Lazhari Labter (poète et écrivain), Saphia Arezki (historienne), Karim Sergoua (artiste peintre et enseignant) et Tinhinène Mezghiche (artiste illustratrice et architecte). L'Institut français de Constantine accueille de son côté, à partir de 17h00, une projection du film «Indes galantes» de Philippe Béziat. «C'est une première pour 30 danseurs de hip-hop, krump, break, voguing... Une première pour le metteur en scène Clément Cogitore et pour la chorégraphe Bintou Dembélé. Et une première pour l'opéra de Paris. En faisant dialoguer danse urbaine et chant lyrique, ils réinventent ensemble le chef-d'oeuvre baroque de Jean-Philippe Rameau, «Les Indes galantes». Des répétitions aux représentations publiques, c'est une aventure humaine et une rencontre aux enjeux politiques que nous suivons: une nouvelle génération d'artistes peut-elle aujourd'hui prendre la Bastille?», peut-on lire sur le synopsis de ce film documentaire des plus passionnants. À noter que l'entrée est libre dans la limite des places disponibles. L'Institut français d'Oran, abrite quant à lui à partir de 18h, une conférence baptisée «Soyons philosophes! Construire ensemble le XXIe siècle». Elle sera animée par Karim Bouhassoun, essayiste. Ce dernier parcourt les grands enjeux du monde contemporain avec un regard philosophique et offre des clés de discernement des principaux défis politiques et sociaux en mobilisant les grands penseurs de l'Antiquité à nos jours. Enfin, l'Institut français de Tlemcen accueillera à 17h00 une rencontre / lecture dédicace avec Tewfiq Belfadel autour de son livre «Migrants sans nom», qui sera suivie d'une projection du film-poème «Notre demain/ Our Tomorrow» réalisé par Tewfiq Belfadel, Christina Goh, Armand Amar et Yann Arthus Bertrand.
En somme, une nuit palpitante où l'on aura l'embarras du chois et surtout pas le temps de s'apitoyer sur notre sort en matière de sorties, culturellement votre!

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours