L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Expo collective au TNA

Sous le signe de la rencontre!

L'exposition réunit 40 artistes au total (jeunes et confirmés). Elle est visible jusqu'au 24 novembre 2021, de 10h à 16h....

Le Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi abrite, actuellement, une exposition collective d'arts plastiques baptisée «La rencontre». Celle-ci se tient au niveau du hall d'entrée du TNA. L'exposition réunit 40 artistes au total (jeunes et confirmés). Elle sera visible jusqu'au 24 novembre 2021, de 10h à 16h. «La vie continue.
En dépit de tout. Pour nous, pour ceux que nous aimons et qui sont partis, pour ceux qui viennent, quoi de plus beau qu'elle puisse continuer par l'art qui ‘'lave notre âme de la poussière du quotidien'' dit Picasso»C'est par ces termes que Mohamed Bourahla accompagne cette exposition des plus éclectiques.
L'auteur ajoute: «Les Arts plastiques sont, en effet, la beauté au bout du chemin, le jaillissement de la vie dans un éclat de coloris, le dialogue et la passerelle avec l'Autre, le déluge de lumière, en dépit des ténèbres, dans l'harmonie des formes et des volumes, c'est l'humain opiniâtre qui lutte, crée, rêve, refuse d'abdiquer et tient debout malgré le genou qui fléchit. Quoi de plus beau, donc que la vie reprenne par la peinture, le dessin, la gravure, la photo...».

Des couleurs, portraits et paysages
«Qu'elle fasse du rendez-vous de leurs créateurs une opportunité de partage et d'écoute, l'épicentre d'où naîtra l'espoir, un souffle nouveau. C'est ce challenge-un peu fou comme sont tous les rêves d'artistes- qui, dans un foisonnement de styles et d'expériences, réunira, pour notre infini plaisir, de jeunes artistes et d'autres confirmés à l'exposition collective organisée par notre amie infatigable et passionnée plasticienne Nour Chiraz», indique t-on. En effet, dans cette exposition qui réunit différents artistes, les oeuvres sont déclinées sous différents médiums artistiques, techniques et styles. L'on peut retrouver, en effet, du naturalisme dans les portraits et les paysages, le style abstrait, mais aussi du dessin et enfin de la photo. Des oeuvres qui sont accrochées toutefois non pas sur les cimaises du Théâtre national algérien, mais sur des grilles. Elles sont visibles dans le hall du TNA d'où l'absence de murs appropriés à cette occasion et c'est bien dommage.

Des artistes et du talent
Néanmoins, cela ne' diminue en rien la qualité de certains de ces tableaux bien que la scénographie a aussi son importance. À noter que certaines peintures mettant en scène des personnages telles ces vieilles dames au «hayek» ou ce vieux monsieur dans sa maison vétuste, ou encore des paysages de plage et de foret, rivalisant vraiment de beauté et surtout d'esthétisme.
D'autres peintures, hautement colorées, représentent le plus souvent la féminité ou encore la maternité. D'autres peintures en style semi-abstrait mettent en exergue l'amour de l'art, de la musique ou des jeux d'échecs avec subtilité et poésie.
La nature n'est pas en reste, en effet, tout comme les animaux. Des oeuvres qui donnent à voir des expressions visuelles des plus poignantes, tel le regard de cette vieille dame rendu par le dessin ou encore cette photo de ce petit éléphant avec sa mère...Beaucoup de tendresse émane de ces oeuvres à forte dominance de couleurs, bien que le noir et blanc sont également présents.
Quoi qu'il en soit et bien que cette exposition semble être un peu bâclée en terme de présentation, il reste que le talent de certains artistes demeure indéniable et mérite amplement qu'on s y attarde.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours