L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Vacances d’hiver

Le tourisme local reprend des couleurs

Le rôle «crucial» des agences de tourisme et de voyages se traduit désormais sur le terrain par l’ouverture de nouveaux circuits.

Incontestablement, le tourisme local reprend des couleurs ces deux dernières années. Plus encore, pour la présente saison de fin d'année, les différentes offres mises en vente sur les réseaux sociaux par les agences de voyages attestent à elles seules de cette nouvelle orientation voulue ou induite forcément par les inconséquences de la crise sanitaire qui frappe le pays depuis 2 ans.
La fermeture des frontières terrestres a mis les voyagistes dans une situation de détresse qui a conduit certains d'entre eux à mettre la clé sous le paillasson et des milliers d'employés au chômage. Les plus téméraires d'entre eux ont maintenu le cap malgré tout en orientant leur regard sur l'autre richesse dont dispose le pays. Du coup, c'est la promotion du tourisme local. Si de son côté l'Etat fait souvent part de ses intentions en matière de prise en charge optimale de l'élément humain, l'amélioration des prestations, le soutien à l'investissement, la proposition de produits touristiques à des prix compétitifs et la promotion de l'artisanat et des métiers, les opérateurs privés n'ont pas attendu le fruit de ces intentions pour se lancer dans l'aventure avec des produits touristiques des plus alléchants en promouvant les atouts touristiques de l'Algérie pour le développement du tourisme local, à travers ses divers types, dont le tourisme thermal, religieux, montagnard, culturel, historique, saharien et balnéaire. Le rôle «crucial» des agences de tourisme et de voyages pour le développement, la diversification et la promotion des produits du tourisme domestique tant souhaitées se traduit désormais sur le terrain par l'ouverture de nouveaux circuits et destinations touristiques, notamment dans les régions du Sud, et le choix de guides qualifiés à des prix compétitifs adaptés à la bourse du citoyen.
Ce changement de cap à travers la promotion du tourisme domestique en encourageant les citoyens à passer leurs vacances dans le pays et en oeuvrant à attirer des touristes étrangers cadre certes avec la politique nationale, mais il reste la conséquence de la fermeture des frontières terrestres, notamment avec le pays voisin la Tunisie, qui reste la destination la plus prisée des Algériens. En dépit des difficultés dont celle des établissements hôteliers peu coopératifs et la concurrence déloyale de faux agents de voyages, les agences ont diversifié leurs programmes et ouvert de nouveaux circuits en exploitant les zones reculées à des prix compétitifs vers les régions d'El-Bayadh, Naâma et Tikjda,l'Akfadou Ghardaïa, Timimoun, Biskra, Bechar... Une offre de rêve pour marcher dans le désert à la rencontre d'un monde infini à Ghardaïa. Un voyage de quatre jours et trois nuitées entre familles et amis pour un prix de 27 900 DA. Des formules aussi alléchantes existent à perfusion sur les réseaux sociaux.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours