L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Théâtre National Algérien

Le HCR célèbre la Journée mondiale des réfugiés

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, l'Algérie a ouvert les portes de son Théâtre national algérien, dimanche dernier, aux réfugiés et à la population algérienne. Le représentant du Haut Comisariat des Nations unies (HCR) a accueilli plus de 700 personnes avec un message de solidarité envers les réfugies «J'ai le plaisir d'être ici,aujourd'hui, pour commémorer avec vous la Journée mondiale des réfugiés: une journée pour honorer le courage, la force et les contributions des millions de personnes dans le monde qui ont été forcées de fuir leurs foyers en raison de la violence, de la guerre ou de la persécution. C'est une journée pour se rappeler qu'avec l'aide de communautés et de voisins accueillants, les réfugiés peuvent reconstruire leur vie et leurs réseaux, et même prospérer.» a déclaré Agustino Mulas le représantant du HCR pour les réfugiés. La célébration a consisté en'un concert gratuit de Manal Gherbi, Djam et leurs invités Dima Stand, avec une ouverture d'un groupe de musique traditionnelle sahraouie. À l'extérieur du lieu historique, une tente traditionnelle de réfugiés sahraouis, du thé et des tatouages au henné. Dans le hall, l'artisanat des réfugiés et la fabrication de tresses étaient des attractions pour les réfugiés et la population hôte. Récemment, le monde a franchi un triste cap: le nombre de personnes contraintes de fuir les conflits, les guerres, les persécutions et les violations des droits de l'homme a franchi la barre des 100 millions pour la première fois. «Au nom du HCR, je tiens à remercier l'Algérie pour son hospitalité historique envers les réfugiés. Je saisis l'occasion de réitérer notre remerciement auprès des autorités afin d'avoir leur engagement pour l'accueil et l'accès aux services pour les réfugiés», a-t-on fait savoir. Pour rappel, l'Algérie a une longue tradition de pays d'asile. Elle accueille non seulement des réfugiés sahraouis pendant plus de 45 ans, mais aussi des réfugiés des cinq continents du monde. Toute personne a le droit d'asile, ou de chercher à se protéger de la violence ou de la persécution dans un pays autre que le sien. Ce droit n'est pas négociable. Personne ne doit jamais être contraint de retourner dans un pays où sa vie ou sa liberté serait en danger. Comme tous les êtres humains, les personnes contraintes de fuir doivent être traitées avec dignité et respect.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours