L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Coopération algéro-égyptienne et le digital

Le court métrage renforce sa cible

Après une année complète depuis sa création, un accord de coopération et de partenariat vient d'être signé entre le Festival international du court-métrage en Algérie et le Festival du court-métrage du Caire en Égypte. Cet accord avec le Digital Gate Festival for Short International Film, qui est le premier festival mensuel de courts métrages en ligne en Algérie et dans le Monde arabe, s'est conclu après une année complète depuis son lancement depuis la ville d'Annaba, en avril de l'année dernière pendant la période de l'épidémie de coronavirus, où toutes les activités culturelles ont été arrêtées. Cet accord de coopération conjoint a été signé à l'Opéra égyptien du Caire avec le Festival international du court-métrage du Caire et notamment avec la réalisatrice Jehan Ismail, membre du comité permanent international de sélection et ambassadrice permanente du festival au nom du professeur Dalil. Belkhuder, directeur et fondateur du Festival international du court-métrage, qui a signé au nom de l'Algérie. Quant au Festival du court-métrage du Caire, ont signé Wahid Sobhi, directeur du Festival du court métrage du Caire et Ahmed al-Nabawi, le directeur artistique du festival. L'accord est né de la conviction des deux parties en l'importance de diffuser et de renforcer la culture de l'image et du cinéma, en particulier les courts métrages, en consolidant les principes de coopération dans le domaine culturel entre les cinéastes des deux pays en général et en activant les efforts visant à mettre en oeuvre les principes de la diplomatie culturelle et du rapprochement culturel entre les peuples et à la prise de conscience des deux parties que la coopération. Il contribuera aussi à diffuser la culture de l'image et à promouvoir le cinéma dans les deux pays. Cet accord stipule les axes suivants: travailler à incarner l'appartenance conjointe aux différents comités des deux festivals et échanger des expériences avec l'organisation de cours de formation en coopération conjointe entre les deux parties dans les domaines du cinéma, en plus d'accepter d'honorer les artistes et cinéastes du monde entier etc. y compris la publication ou le lancement de campagnes médiatiques conjointes. En plus d'organiser un salon culturel mensuel consacré à la tenue de séminaires et de discussions dans le monde du cinéma et du cinéma, avec la participation d'un groupe de spécialistes des deux pays. L'accord vise également à soutenir les relations de partenariat entre les deux parties et à soutenir les cinéastes des deux pays en organisant des formations en ligne pour les jeunes. Les deux parties sont en cours de discussion sur la possibilité d'adopter certains organismes pour établir ou financer des projets cinématographiques conjoints destinés à la jeunesse, ainsi que d'organiser des cours de formation destinés aux femmes réalisatrices et de soutenir le cinéma féministe dans les deux pays, en reconnaissance des capacités et de la création des énergies de la composante féminine. L'accord vise aussi la mise en place d'un mécanisme de coordination entre l'administration des deux festivals pour étudier les moyens de valoriser et de renforcer les modes de coopération culturelle et de partenariat, notamment dans le domaine du cinéma entre les deux pays. En plus d'organiser des activités conjointes, ou toute autre activité que les deux parties jugent nécessaire pour atteindre leurs objectifs communs. Enfin, il s'agit de proposer de nouveaux aspects de coopération entre les deux parties, conformément aux procédures et exigences de travail convenues entre les deux parties.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours