L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Il y a donné deux concerts

Aït Menguellet enchante Tizi Ouzou

La salle omnisport Loucif Hamani, qui abritait ce mégaconcert de l’icône de la chanson algérienne, était, durant les deux galas, archicomble.

Deux concerts et un régal. Oui, ça a été un régal pour les amoureux du verbe et de la belle musique. C'est à une symphonie « poétique» qu'a assisté le public très nombreux de Lounis Aït Menguellet. Le rendez-vous a été donné pour la soirée de jeudi et hier vendredi. Et, les présents ne vont sans nul doute pas regretter d'être venus y assister. La salle omnisport Loucif Hamani, qui abritait ce mégaconcert de l'icône de la chanson algérienne, était, durant les deux galas, archicomble. Il faut dire que la réussite de ce rendez-vous de Lounis avec son public est éclatante. De toutes les générations, des hommes et des femmes, des jeunes et moins jeunes, les gens sont venus surtout en famille. Et, c'est ce qui fait, justement, la grandeur de cet artiste dont l'oeuvre réunit les familles. Le rendez-vous est, par ailleurs, particulier. L'artiste avait dans sa mallette son nouvel album. Les nouvelles chansons sorties il y a juste quelques semaines, sont pour la première fois interprétées devant le public de Lounis à Tizi Ouzou. Des chansons à textes, comme d'habitude, que les mélomanes écoutent et réécoutent pour se délecter de la musique qui enveloppe les mots. Les amoureux de Lounis écoutent ses musiques avec frissons mais cela ne s'arrête pas là. Oh, que non! Les chansons de Lounis sont des livres ouverts. Des livres de chevet pour ne pas dire des chansons de chevet, si cela pouvait exister. Lounis a d'ailleurs gratifié son public de ces mélodies nouvelles en les interprétant avec grand plaisir. L'artiste aime sentir la joie dans les yeux de son public. Mais, en fait, on ne vient pas uniquement pour écouter les nouvelles chansons. L'oeuvre de Lounis Aït Menguellet abolit les frontières entre le passé et le présent. On vient écouter et se délecter de toutes ses chansons. Le public réclame, comme il l'a démontré avant-hier, les toutes premières compositions de l'artiste. Des chansons qui ont traversé plusieurs générations qui ont d'ailleurs réuni dans la salle Loucif Hamani, toutes les catégories d'âge. Rou A zehr-iw, A Louiza, Wara s dhelmegh et la série est longue...très longue. Des titres qui ont bercé les générations dans les années 70 et qui continuent encore de bercer les mélomanes. Le public a vibré ce jeudi soir et c'est là justement la magie des galas de Lounis Aït Menguellet. Des galas qui se déroulent immanquablement à guichet fermé dans des salles archi ombles. Ainsi, Ramadhan 2024 a tenu sa promesse. Des soirées artistiques inoubliables. Le public a été gâté. De belles soirées ont été abritées par la Mmaison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-uzou. Les soirées de la ville de TiziOuzou ont été très animées, mais dans la soirée de jeudi, l'animation était à son comble. Les familles affluaient de toutes les communes pour assister au gala de Lounis Aït Menguellet. Dès la rupture du jeûne, les rues commençaient déjà à grouiller de monde. Direction: la salle Loucif Hamani. Et, il n'ont pas du tout été déçus, ceux qui ont assisté au concert. La bonne humeur apparaissait avec éclat sur leurs visages, à la fin du gala.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours