L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les coups d’État sont toujours télévisés en Afrique

Usant des mêmes aspects qu'un événement politique, en Turquie, quand le président Erdogan a échappé à un coup d'État via son téléphone et une application de communication, la télévision d'État soudanaise a tenté, hier, de sauver le président d'un coup d'État certain, en appelant la population à sortir dans la rue et affronter les putschistes.
C'est ce qui ressort d'un flash d'actualité qui n'a pas précisé l'identité du groupe auteur du coup d'État dans l'immédiat.
Une source militaire soudanaise de haut rang a déclaré, à la presse, qu'un groupe de putschistes tentait actuellement de prendre le contrôle du pays. La source, qui a requis l'anonymat pour des raisons de sécurité, a ajouté que le groupe putschiste avait tenté, depuis l'aube d'hier, de contrôler le corps des blindés de Khartoum, sans donner de plus amples détails.
Le membre du Conseil de souveraineté, Mohamed Al Faki Suleiman, a appelé les citoyens à s'opposer à la tentative de coup d'État.
«Défendez votre pays et protégez la transition démocratique», a-t-il déclaré dans un post sur sa page facebook.
Plus tard, il ajoute, dans un autre post, que «les choses sont sous contrôle et la révolution est victorieuse».
De leur côté, des correspondants de la presse étrangère ont rapporté que des formations de chars de combat sont actuellement présentes dans un certain nombre de quartiers de la capitale, avec un déploiement important de forces militaires. Pour le moment, il n'est pas possible de déterminer si ces forces et ces engins militaires appartiennent au groupe putschiste ou aux forces de l'armée, qui tentent de les contrer.
Les journalistes de la presse étrangère ont souligné que des chars bloquaient la route menant au pont Omdourman, à proximité du siège du Parlement.
Et de souligner que la situation dans le pays est floue et que le devenir du coup d'État demeure ambigu pour le moment. Pour sa part, la télévision officielle reste toujours sous le contrôle des autorités soudanaises. Cette situation a été vécue, il y a quelques semaines, par des pays africains, dont la Guinée, qui a vécu un coup d'État aidé par les réseaux sociaux. La stratégie des coups d'État en Afrique, qui demeure d'actualité, est toujours associée à des annonces audiovisuelles. Récemment, au Mali, en Guinée et précédemment en Côte d'Ivoire, le contrôle des chaînes de télévision, et même des réseaux sociaux, a été de rigueur en Afrique, car il assure une meilleure maîtrise des masses et surtout des manifestations des populations mécontentes.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours