L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Le cinéma tunisien en pole position dans le Maghreb

Le cinéma tunisien continue de faire son petit bonhomme de chemin, sur le plan international. Après avoir sélectionné un film pour les Oscars, voilà qu'il réussit à placer un film pour la course au Lion d'or. Ainsi le film Taht al Karmouss, de la Tunisienne Erige Shiri, a remporté huit prix à l'atelier Final Cut à la 78e Biennale de Venise, festival international du film de Venise.
Final Cut in Venice est un atelier de trois jours qui est organisé du 5 au 7 septembre, pendant le 78e festival international du film de Venise qui se tient du 1er au 11 septembre 2021.
Under The Fig Trees figurait parmi 6 films 3 fictions et 3 documentaires, en postproduction sélectionnés à la 9ème édition de Final Cut in Venice. Ces films ont été présentés à des professionnels dans le cadre de l'atelier Final Cut in Venice qui facilite la postproduction et leur accès au marché du film.
Under the Fig Trees est une coproduction par la Tunisie, le Qatar, la Suisse et la France. Cette fiction est le second long-métrage de la réalisatrice après son documentaire La Voie Normale (2018) et un court-métrage Facebook de mon père (2012).
Parmi les prix remportés par cette coproduction, deux sont offerts par Mad Solutions et ElGouna Film Festival, partenaires de l'Arab Cinema Center (ACC). L'équivalent de 10 000 dollars sont offerts par Mad Solutions pour les besoins de marketing, de la publicité et de la distribution du film dans le Monde arabe.
El gouna Film Festival a attribué la somme de 5 000 dollars.
Le jury composé de Edouard Waintrop Red Sea Fulm Festival), Beatrice Gulino (Teodora film) et Manila Novelli (Pluto Film) a également décerné d'autres prix à trois autres films en postproduction.
Le prix de la Biennale (5 000 euros) a été attribué pour la 5ème année consécutive au meilleur film en post production. Hanging Gardens (Jardins suspendus), fiction d'Ahmed Yassin Al Daradji (Irak, Palestine, Royaume-Uni) est le lauréat de cette année et remporte plusieurs autres prix.
D'autres prix ont été offerts aux films documentaires The Mother of All Lies (La Mère de tous les Mensonges) documentaire d'Asmae El Moudir (Maroc, Allemagne, Qatar) et We Students Nous Etudiants) de Rafiki Fariala (République centrafricaine, France, république démocratique du Congo, Italie). Depuis 2013, Final Cut in Venice offre une aide à des films de tous les pays africains ainsi que de pays arabes (Irak, Jordanie, Liban, Palestine et Syrie).
La Tunisie appartient à la fois au continent africain et au Monde arabe. Pour cette édition 2021, Final Act propose deux nouveaux prix qui sont décernés par l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) et Oticons, qui offre une aide de 12 000 euros au meilleur projet pour la création de la partition originale.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours