L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Quand le Makhzen et ses relais se surpassent dans la fourberie

Un énième flagrant délit de fourberie vient de battre tous les records du Makhzen et de ses relais dans leur sport national, la propagande. Ils sortent une information tout aussi fantaisiste que grossière, en publiant un compte rendu imaginaire sur une prétendue intervention de la nommée Aïcha Duihi devant la quatrième Commission des Nations unies sur la question du Sahara occidental. Un simple «fact-checking» était suffisant pour mettre à nu cette fourberie qui n'étonne plus, au vu du palmarès du Makhzen et de ses relais digne d'un «Guinness Records». Tout d'abord, la propagande marocaine ne daigne même pas écrire le nom de cette Aïcha Duihi correctement, en l'épelant Aïcha Douihi. C'est dire le mépris du Makhzen pour cette transfuge, et ses compères, qui prétendent être des Sahraouis et qui s'exhibent fièrement à la solde du colonisateur. Pis encore, la nommée Aïcha Duihi n'est même pas inscrite sur la liste des pétitionnaires au titre de la session de cette année de la quatrième Commission des Nations unies. Enfin, les interventions des pétitionnaires, au titre de la question du Sahara occidental n'auront lieu qu'à partir d'aujourd'hui,
6 octobre. Comme quoi, le mensonge makhzenien est désormais dans une dimension temporelle d'un autre monde.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours