L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Suspension des tests PCR en championnat

Les supporters algérois dans l’expectative

Le public algérois est indésirable des gradins de la capitale, en dépit de plusieurs décisions prises, depuis la baisse des cas de contamination au Covid-19, ces derniers temps.

La Fédération algérienne de football (FAF) a annoncé aux clubs de football activant dans les championnats professionnel et amateur de l'accord du Comité scientifique relevant du ministère de la Santé de la «suspension exceptionnelle» de la réalisation des tests Covid-19 par RT-PCR et TDR (antigénique). Dans son communiqué sur le sujet, l'instance fédérale algérienne précise: «La décision notifiée suite à une demande d'exemption introduite par la FAF n'exclut, cependant, pas la reprise des tests en cas de changement de la situation épidémiologique.» Ce qui veut dire que de fait, les clubs opérant dans les différents paliers du football national ne seront plus obligés de présenter des tests anti-Covid avant chaque match. Mais cela se passe au moment où les stades sont toujours fermés au public à Alger. Il est utile de rappeler que les tests Covid-19 avaient été imposés dès la saison 2020-2021, dans le cadre du protocole sanitaire mis en place par les autorités compétentes, pour faire face à la propagation du virus dans le milieu footballistique. Jusque-là, la wilaya d'Alger avait décidé de maintenir le huis clos dans les stades en dépit de la directive du gouvernement qui avait autorisé fin 2021, l'accès aux enceintes sportives sous condition de présenter le pass sanitaire ou le pass vaccinal. Lors de la première semaine du mois d'avril en cours, une information largement diffusée dans la presse nationale faisant état d'une levée de la mesure du huis clos dans les stades de la capitale pour les matchs de football a vite disparu suite à un communiqué du ministère de la Communication, qui a appelé «les médias, notamment les chaînes de télévision, à s'assurer de la véracité des informations et à vérifier leur source avant de les diffuser pour éviter de tomber dans le piège des fake-news». Cela s'est passé après que certains médias, notamment certaines chaînes de télévision, avaient diffusé une information ayant trait à l'ouverture des stades au public dans la wilaya d'Alger. Le ministère a souligné, dans un communiqué «la nécessité de vérifier les informations et leurs sources qui doivent être fiables et crédibles. Le ministère de la Communication a également mis en garde contre le risque de tomber dans le piège des fausses informations qui perturbent la tranquillité du public, en particulier les jeunes, et l'induisent en erreur, appelant ces médias au strict respect des règles d'éthique du métier. Seulement pour la sélection nationale, ce n'est pas le cas puisque lors du match retour décisif des barrages de la Coupe du monde entre l'Algérie et le Cameroun, le stade de Blida était plein, enregistrant même un record. Cela a aussi été le cas lors des quarts de finale aller de la Champions League africaine, disputés par le CR Belouizdad et l'ES Sétif au stade du 5-Juillet. Il est donc bien temps pour que tout un chacun prenne ses responsabilités et surtout qu'il y ait une véritable «coordination» entre les différentes institutions concernées pour une décision définitive: permettre ou pas aux supporters d'assister au match de football, sans distinction des compétitions. Car au fond, ce sont les clubs qui sont ainsi pénalisés. Et il faut donc bien trouver une solution définitive à ce cas de figure dont l'incompatibilité est remarquable... 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours