L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Jeux méditerranéens Oran 2022

Le carré d'as passe par la France

Désormais dos au mur, les joueurs algériens devront impérativement s'imposer ce soir, face à la France, au stade Ahmed-Zabana (20h) pour se qualifier au prochain tour.

Si les Verts ont affiché la coupe en entamant avec brio la compétition en réussissant l'exploit en s'imposant devant l'équipe espagnole lors de la première rencontre de ces Jeux méditerranéens, ils n'ont tout de même pas réussi à se maintenir sur le même rythme en affrontant, mardi après-midi, l'équipe marocaine lors de la 2e rencontre. Les poulains de Mourad Slatni (U18), qui ont certes dominé, ont, à plusieurs reprises, raté le coche, remettant donc la confirmation de leur accession en demi-finale pour la rencontre qu'ils disputeront face à la France, ce soir à 20h, en s'inclinant, dans le stade Abdelkrim Kerroum de Sig (0-2) par 2 buts. Tout a bien commencé lors de cette rencontre. Les Algériens, ayant pour objectif d'afficher leur suprématie, se sont lancés dans une course contre le score, comme ils l'ont fait en affrontant deux jours plus tôt l'Espagne. Ils ont ainsi entamé leur challenge en multipliant les offensives semant le doute chez les adversaires, perturbant sérieusement et à plus d'un titre le campement marocain qu'ils ont assiégé, laissant les invités de Sig tourner en rond ne sachant plus quoi faire hormis de défendre et opérer de temps à autre une sortie plus ou moins timide, ne présentant aucun danger. Les Verts ont, en fait, bien démontré qu'ils sont venus creuser l'écart en se taillant les points de la rencontre pour s'emparer de la première place du podium. Volontaires ont été les coéquipiers du capitaine Edhy Zuliani ayant d'emblée investi le camp marocain, mais sans pouvoir inquiéter sérieusement le portier Walid Hasbi. Le danger est tel que les Marocains ont tenté de hausser le degré de combativité d'un cran. Ils se sont contentés d'encaisser les coups qu'ils recevaient tout en absorbant le déferlement harcelant des Verts. Si les poulains de Slatni ont, pendant les 15 premières minutes, jaugé l'adversaire dans ses points forts et ses faiblesses, ils sont, dès la 20', passés à l'action. D'ailleurs, la première action dangereuse de la partie a été signée à la 22' lorsque le centre en retrait de Zuliani, a failli être transformé par un défenseur marocain. Le portier marocain a dû son salut à la barre transversale. Les Marocains ont, durant tout le long du premier half, géré la rencontre en résistant, sans pour autant juger utile de sortir de leur coquille, ne serait-ce que pour se lancer dans le une-deux. Il aura fallu attendre la pause pour qu'enfin cette équipe se métamorphose et sorte timidement de son bivouac. Profitant de l'indécision de l'équipe algérienne, le Maroc exploite cette faille, crée la surprise en marquant le premier but grâce à une tête de Boukhrès, marquant ainsi leur premier but à la 47'. Reculant inexplicablement d'un cran, les Algériens, en dépit d'un large public les soutenant, ont laissé l'initiative du jeu à l'adversaire qui a failli creuser l'écart deux minutes plus tard, n'était-ce la place idoine du gardien Hamza Boualem qui a sauvé la situation. La situation s'est corsée pour les Verts suite à l'expulsion du défenseur Fouad Hanfoug (60'), ce dernier a cumulé deux avertissements dans la même rencontre. Saisissant cette occasion, le Maroc est encore une fois sorti timidement, profitant de sa supériorité numérique. Il aura fallu attendre la 63' minute pour que Abdellah Raihani (Maroc) mette ses coéquipiers à l'abri en signant le second but, suite à une contre- attaque. Cette rencontre et son score sont désormais à mettre dans le panier des oubliettes étant donné que les Verts gardent intactes leurs chances d'aller de l'avant en s'imposant impérativement, aujourd'hui, dans la rencontre qu'ils disputeront au stade Zabana face à la France. 

Mourad Slatni, sélectionneur d'Algérie
«Nous savions que ce match avait son propre cachet d'un derby maghrébin. J'ai bien préparé mes joueurs sur le plan psychologique, en les avertissant contre le jeu agressif des Marocains. En dépit de cette défaite, nous gardons toutes nos chances pour passer en demi-finales. Je regrette le fait de ne pas pouvoir bénéficier de plus de 18 joueurs, chose qui a constitué un handicap pour opérer des changements à temps. Les joueurs ont été essoufflés sur le plan physique, notamment nos défenseurs. Je remercie ce public merveilleux qui nous a soutenu tout au long de la rencontre. Il nous reste un dernier match décisif face à la France jeudi, à nous de réagir».

Ouahb Mohamed, sélectionneur du Maroc
«La défaite concédée d'entrée face à la France (0-1, ndlr) nous a beaucoup servi. Nous avons bien analysé le jeu de l'Algérie qui a joué devant un public extraordinaire. Le match s'est joué dans la tête des joueurs. On savait que la rencontre allait être compliquée pour nous. Avec ce succès, nous avons relancé nos chances pour la qualification. Nous allons jouer notre qualification face à l'Espagne jeudi. L'Algérie a une très belle équipe, en présence de joueurs talentueux, ils ont joué avec beaucoup d'émotion».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours