L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

À la veille du match face à la Côte d’Ivoire

La pression monte crescendo

Dos au mur après un simple match nul contre la Sierra Leone (0-0) et surtout une défaite amère et inattendue, face à la Guinée équatoriale (0-1), la sélection algérienne de football n'aura qu'une seule alternative, demain à Douala à 17h, au stade Jopama, en se mesurant à la Côte d'Ivoire, pour assurer sa qualification au prochain tour de la CAN-2021.
Seule la victoire compte. En dépit de leur déception des prestations des Verts lors des deux 1ers matchs, les supporters des Verts croient en la réaction positive des joueurs demain. Ils sont aussi soutenus par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a affirmé dans un appel téléphonique avec le président de la FAF «son soutien absolu» à la sélection nationale. Pour mieux comprendre la situation, il est important de rappeler que, pour le moment, l'Algérie est classée à la dernière place du classement du groupe «E» avec un seul point, alors que le leader, la Côte d'Ivoire, compte 4 points, la Guinée équatoriale est 2e avec 3 points, alors que la Sierra Leone est 3e avec 2 points.
Ce qui veut dire que pour Belmadi et ses joueurs, ils doivent impérativement gagner face aux Ivoiriens pour espérer se qualifier aux 8es de finale.
Cela se passe au moment où l'autre match de cette poule opposera la Sierra Leone à la Guinée équatoriale, le même jour au stade de Limbé (17h). Les deux premiers de chaque groupe, ainsi que les quatre meilleurs 3es se qualifieront aux 8es. Et donc pour résumer: l'Algérie doit battre la Côte d'Ivoire et ainsi éviter tout calcul pour se qualifier, sinon, Belmadi et ses joueurs rentreront à la maison avec un seul point de cette CAN-2021 où ils sont considérés, en tant que tenants du titre, comme l'équipe favorite en puissance.
Les deux premières prestations dans cette CAN ont, non seulement déçu tous les fans des Verts, mais ce sont surtout ce caractère hargneux et cette combativité qui leur ont permis d'arracher le Trophée en 2019 au Caire qui ont disparu, comme par enchantement, à la grande déception des supporters.
Pour préparer ce match décisif de demain, les Verts poursuivent leurs entraînements à l'annexe sud du stade de Japoma.
Sur le plan de l'effectif, Belmadi a enregistré avec satisfaction le retour du milieu de terrain Ramiz Zerrouki qui a pris part à son 1er entraînement collectif, contrairement à Adam Ounas, toujours absent. De son côté, blessé, dimanche soir, face au «Nzalang Nacional», le défenseur central, Djamel Benlarmi, victime d'une élongation musculaire, a également enregistré sa présence, mais il a été ménagé, en attendant l'avis du staff médical. Ce pendant, aux dernières nouvelles, sa participation demain est compromise. Par contre, son coéquipier, Abdelkader Bedrane, revient d'une légère blessure au genou et s'est même entraîné à l'écart du groupe. Sinon, tous les joueurs sont prêts pour ce match. Côté adverse, l'attaquant de la Côte d'Ivoire, Nicola Pépé, s'attend à «un gros match» face à l'Algérie. «Nous avons un gros match contre l'Algérie. Le football en Europe et en Afrique n'est pas le même», a déclaré Pépé.. Les Verts savent très bien qu'une défaite, demain, serait synonyme d'une élimination précoce du tournoi. Ce qu'aucun Algérien n'espère. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours