L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Inauguration des 19èmes jeux méditerranéens

Grandiose cérémonie

Les oiseaux de mauvais augure, qui résident dans des quartiers huppés de l'Occident, n'ont plus d'outils de propagande à même de remplir leur agenda.

La cérémonie d'inauguration qui a marqué la 19e édition des Jeux méditerranéens à Oran a suscité émerveillement et joie pour la majorité des Algériens et aux participants à cet événement particulier.
Les oiseaux de mauvais augure ne s'attendaient pas à cette prouesse. Ils juraient par tous les «dieux» que cette manifestation méditerranéenne allait connaître une véritable débâcle au plan de la préparation et de la «situation de guerre» qui règne dans le pays, selon leurs dires et propagande haineuse à l'adresse de l'Algérie.
Les choses se sont déroulées dans l'euphorie et la joie indescriptibles. Les Algériens qui ont assisté à cette événement ont affiché une fierté quant à leur appartenance à cette patrie qui sait comment rebondir à nouveau et dire au reste du monde que l'Algérie est là et elle n'abdiquera jamais.
Les mercenaires qui activent d'outre-mer ne cessent de propager et de colporter des impostures et autres vétilles visant à noircir la situation du pays au nom d'une funeste «opposition» au goût de vassalité criarde aux tenants du néocolonialisme et de l'ingérence dans les affaires internes des pays souverains.
Les réseaux sociaux sont exploités pour la circonstance, en faisant pulluler des mensonges sur la capacité de l'Algérie à organiser une manifestation d'envergure, comme c'est le cas pour la 19 e édition des Jeux méditerranéens d'Oran.
Mais la haine a atteint son paroxysme, l'affaire est devenue presque une «guerre» qui est menée par une armée de mercenaires, financée par des officines étrangères pour saborder la fête et s'attaquer à l'Algérie avec une méthode visant la diabolisation de tout ce qui est beau dans ce pays y compris le droit à la fête et à la joie qui sont, au demeurant, un droit naturel et humain de par le monde. Les nébuleuses se sont attelées à la tâche pour jouer les trouble-fêtes. Ils ont prédit qu'au moment de la cérémonie de l'inauguration de la 19e édition des Jeux méditerranéens, le «peuple» manifestera son refus et exprimera son ras-le-bol et exigera le «changement» tous azimuts.
Les fantasmes qui frisent l'invraisemblable de ces mercenaires à la solde des puissances étrangères et des cercles impérialo-sionistes, sont interminables et inqualifiables. Ils ne cessent de vendre une réalité concoctée dans leurs têtes, si ce n'est dictée par leurs maîtres d'outre-mer pour présenter l'Algérie comme un État en voie de dislocation et qu'il ne reste pas grand chose pour que ce pays soit achevé.
Mais les choses évoluent à l'opposé de ce qui se fait dans le monde virtuel, comme plan ourdi à travers des nouvelles techniques de faire cultiver et perdurer le mensonge et les fake news, dans le cadre de ce qui est appelé communément la guerre de quatrième génération.
Les échecs se succèdent, la débâcle se fait sentir chaque jour, mais le mercenariat est fait pour durer dans le temps, tant que l'argent des officines et des forces occultes coule à flots.
Les oiseaux de mauvais augure, qui résident dans des quartiers huppés de l'Occident n'ont plus d'outils de propagande à même de remplir leur agenda. Ils sont dans une posture qui fait d'eux la risée sur les réseaux sociaux. En somme, ils sont complètement détruits et disqualifiés par la jeunesse algérienne, qui arrive maintenant à déceler les enjeux et comprendre les tenants et les aboutissants de ces nébuleuses et leur haine maladive à l'égard de l'Algérie.
Le plan ourdi par des puissances étrangères, en manipulant ses sbires et ses sous-fifres de l'intérieur et de l'extérieur, n'a pas pu atteindre les objectifs escomptés. Cette réalité ne les arrange pas, bien au contraire, ils essayent, par tous les moyens possibles, de ternir l'image du pays et le présenter d'une manière cataclysmique.
L'Algérie vient de montrer que les «printemps arabes» ne sont qu'une version amendée du colonialisme et de ses visées expansionnistes et de reconquête.
Les sbires et les mercenaires des nébuleuses, qui siègent d'outre-mer sont grillés et dénudés.
Les réseaux sociaux sont une arme à double tranchant, une fois que leur dynamique se déclenche, elle se retourne contre eux. C'est ce qui est arrivé aux mercenaires algériens à la solde des organismes inféodés à l'intelligence occidentale et ses agendas interventionnistes et consacrant l'approche néocolonialiste.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours