L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

La victime a déposé plainte

Eto’o agresse un youtubeur algérien

Le président de la Fédération camerounaise, Samuel Eto’o, s’en est pris physiquement à un youtubeur algérien à l’issue du match entre le Brésil et la Corée du Sud (4-1), lundi soir.

Samuel Eto'o a complètement perdu ses nerfs, lundi soir. Le président de la Fédération camerounaise de football, également ambassadeur FIFA, a violemment agressé un homme alors qu'il quittait le stade 974 de Doha où il avait assisté au huitième de finale de la Coupe du monde entre le Brésil et la Corée du Sud (4-1). Après avoir pris la pose avec de nombreuses personnes en affichant un large sourire, l'ancien attaquant du FC Barcelone et de l'Inter Milan a pris en grippe un homme qui le filmait avec une caméra. Il s'agirait d'un youtubeur algérien, Sadouni SM. Eto'o a alors demandé quelque chose à l'homme de manière véhémente avant d'être retenu par plusieurs personnes autour de lui. Le supporter s'est alors fait retirer sa caméra par une personne visiblement proche d'Eto'o. C'est à ce moment-là que l'ancien attaquant a alors asséné un violent coup de pied à la poitrine du supporter, le projetant au sol, selon les images d'une vidéo prise par un journaliste du site La Opinion de Los Angeles. Interrogé sur les raisons de son coup de sang, Eto'o n'a pas répondu et a été évacué des lieux par son entourage. «Je n'ai pas compris ce qu'ils disaient, a déclaré Ricardo López Juárez, journaliste de La Opinión à Los Angeles qui a été témoin de l'épisode, dans une interview à El Larguero. J'ai entendu Eto'o échanger des mots avec le fan d'un ton énervé. Il a commencé à le chasser de manière incontrôlable. Le fan a pris la caméra et c'est là qu'Eto'o commet l'erreur. Au lieu de partir, il donne un coup de pied.» Mais plusieurs sources donnent une autre version et affirment que l'agressé lui a demandé combien il coûtait d'acheter des arbitres, en faisant référence à Bakary Gassama qui arbitrait lors du barrage retour polémique entre le Cameroun et l'Algérie (2-1, ap) dans les éliminatoires pour la Coupe du monde 2022. «J'ai fait tout ça pour l'Algérie», a expliqué Sadouni SM, hier, dans une vidéo face à la caméra. «Je suis au poste de police pour l'enquête. Il faut partager cette vidéo, comme Eto'o est une personnalité j'ai peur qu'ils camouflent le dossier, mais j'ai confiance en la police qatarie», a poursuivi le youtubeur dans cette vidéo. Eto'o «m'a détruit ma caméra et mon microphone, il m'a frappé là (montrant son menton, NDLR)», a-t-il raconté. Lors de la cérémonie du tirage au sort du Mondial, un vidéaste algérien avait déjà interpellé l'ancien joueur du FC Barcelone et de l'Inter Milan: «Gassama. Ils ont acheté le match face à l'Algérie. Ils ont triché le Cameroun.» Sans déclencher la moindre réaction chez le président de la Fédération camerounaise. Ce dernier a visiblement perdu patience, hier soir. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours