L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Brest

Belaïli veut rester en France

«J’ai mes qualités, j’ai tout pour jouer en Ligue 1», a indiqué, entre autres, l’international algérien, dont le contrat arrive à terme à la fin de la saison en cours.

L'ailier international algérien du Stade brestois 29, Youcef Belaïli, a exprimé le voeu de prolonger son aventure en Ligue 1 française de football, estimant qu'il s'était adapté avec la formation bretonne qu'il avait rejoint au mercato d'hiver. «Tout va bien. Petit à petit, j'ai pris confiance en moi, j'ai compris comment jouer en Ligue 1, je me suis adapté et je vais faire encore mieux. Normalement l'année prochaine je reste en Ligue 1, pour marquer beaucoup de buts et faire des passes décisives», a indiqué Belaïli dans une interview donnée à Ouest France et Télégramme. Arrivé à Brest après la dernière CAN-2021 (reportée à 2022) au Cameroun, Belaïli (2 buts) s'est engagé avec le club breton pour une durée de 5 mois. Son contrat qui prendra fin en juin 2022, comprend une option de deux ans supplémentaires chez les «Pirates». La presse française a souligné que le retour en grâce aurait convaincu ses dirigeants de lui offrir un nouveau bail. «Le climat à Brest est un peu bizarre mais ça va, je suis bien avec le groupe, le staff technique, les supporters. J'ai mes qualités, j'ai tout pour jouer en Ligue 1», a ajouté Belaïli, élu meilleur joueur de son équipe du mois de mai. Et d'enchaîner: «J'ai un public qui m'aime, ils me suivent en Équipe nationale et déjà quand j'étais à Tunis. Ils m'encouragent, ça fait plaisir. Quand je suis venu en Europe, j'ai compris qu'ils regardaient beaucoup plus mes matchs, ça ne me gêne pas, au contraire. Ça me donne de la confiance à travers leur support. J'ai envie de les rendre heureux.» Par ailleurs, le natif d'Oran est revenu sur l'élimination de l'Équipe nationale en barrages de la Coupe du monde 2022, au terme de la double confrontation disputée face au Cameroun en mars dernier (aller: 1-0, retour: 1-2). «C'était difficile pour moi, surtout moralement après le match face au Cameroun. J'étais très déçu, on voulait gagner pour se qualifier en Coupe du monde, ça ne l'a pas fait. On va mettre toutes nos forces pour la coupe d'Afrique et la Coupe du monde 2026. On fait tout pour le peuple», a-t-il conclu.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours