L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Les coulisses s’animent pour confectionner les listes

Le FFS veut le jackpot à Tizi Ouzou

De grands partis, à l’image du FLN et du RND, risquent de se dresser sur le chemin du fauteuil.

Le Front des forces socialistes (FFS) part en favori dans les élections partielles qui se tiendront dans les deux communes concernées à Tizi Ouzou. Tout indique que la participation du parti de feu Hocine Aiït Ahmed est acquise d'autant plus que la direction du parti a déjà exprimé sa volonté de remporter cette joute. À la veille de l'annonce de la tenue de ces élections partielles, le parti avait, par la voix de son premier secrétaire, Youcef Aouchiche, exprimé sa satisfaction de voir les deux communes, dont la gestion est actuellement confiée à un administrateur, retrouver leur cours normal avec une gestion démocratique des affaires locales.
En fait, même si rien de nouveau n'a été signalé du côté de l'Autorité Nationale Indépendante des Elections (Anie) quant à la participation d'autres formations politiques et listes indépendantes, il est vraisemblablement permis d'espérer une forte participation du moins du côté des listes indépendantes. Les indépendants qui étaient aux abonnés absents lors des dernières élections locales de novembre passé comptent,en effet, investir tous leurs efforts pour concurrencer le FFS qui part déjà favori. Selon les échos qui nous parviennent des deux communes, beaucoup de jeunes universitaires s'apprêteraient à rejoindre une ou deux listes indépendantes pour participer à la gestion de leurs communes respectives.
Du côté du FFS, les déclarations à ce sujet se font rares. Mais, les moulins ne sont pas silencieux. Bien au contraire, selon des sources proches, les sections locales du parti, en collaboration avec la fédération de Tizi Ouzou, sont à pied d'oeuvre pour peaufiner des listes «solides» et à même de battre celles des autres partis qui prévoient de se lancer dans la course. Même si la participation de son rival traditionnel, le RCD, est assurément exclue, il n'en demeure pas moins, que d'autres grands partis risquent de se dresser sur le chemin du fauteuil. Le Front de Libération nationale (FLN), le Rassemblement national démocratique (RND), très ancrés dans les deux communes, n'entreront, selon toute vraisemblance, pas dans la course pour faire de la figuration.
Enfin, il convient de noter que le FFS, qui compte lancer deux listes solides, a déjà été aux commandes des deux communes, Ath Mahmoud dans la région de Béni Douala et Ath Boumahdi dans les Ait Ouacifs. Des mandats qui ont connu des réalisations même modestes, mais qui ont eu un impact sur les citoyens des deux communes. Mais, ces dernières années, les populations locales ont été déçues par la gestion de leurs collectivités. Preuve en est que les partis ont eu de grandes peines à trouver des candidats. D'ailleurs, le FFS n'a pas pu mettre en place son équipe et n'est pas parti en course lors des dernières élections dans ces deux communes.
Ce qui a fait que les populations n'ont pas voté faute de listes. Mais, cette fois, les citoyens s'apprêtent déjà à aller donner leurs voix à leurs candidats parmi des listes composées, selon les échos, de jeunes universitaires d'ailleurs, très soutenus par les populations.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours