L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

À propos de la peine de mort

Abderrachid Tabbi, le ministre de la Justice a eu raison d'affirmer devant les élus de la nation, que la peine de mort est toujours en vigueur et existante au niveau des textes de loi.
Il a aussi rappelé que les exécutions sont suspendues depuis bientôt, 30 ans, pour des raisons que le pouvoir avait à l'époque jugées indispensables.
Cet intérêt soudain pour la condamnation à mort, est intervenu à la suite de l'intrusion dan la vie quotidienne des citoyens, des spéculateurs!
La 1ère fois que la peine capitale fut vivement rappelée au pouvoir de l'époque, à la suite d'enlèvements d'enfants. Ensuite, ce seront les nombreux et souvent insaisissables dealers qui feront qu'elle fût, et, est toujours, d'actualité.
Les gens sont parfois pris de crises d'hystérie, à la suite d'évènements tragiques, qui soulèvent l'ire des citoyens, et que les partisans de la peine capitale, partent pour de nouvelles charges, «l'épée de la peine de mort» à l'abordage, comme si on venait de découvrir toute l'horreur que vit la famille touchée par ce drame, qui était alors, l'enlèvement d'un enfant de huit ans, qui a ébranlé tout le pays! Cette arme à double tranchant divise l'opinion publique qui n'a aucun repère pour savoir où va le pays en matière d'application de la peine de mort.
Et encore, nous avons évité de parler de la position de l'opinion internationale, car, c'est un autre pan, qui soulève moult interrogations.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours