L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Dégel du projet d’extension du tramway d’Alger

Le défi du transport intermodal

Le délai de réalisation de cette extension est fixé à 36 mois et le coût du projet sera de 27 milliards de dinars.

L'année 2023 sera l'année du lancement des projets structurants. C'est le cas pour l'extension du tramway d'Alger. Il s'agit des travaux de réalisation d'une nouvelle ligne entre les Fusillés (Le Ruisseau) et Bir Mourad Raïs.
Ce tronçon, de 4 km, qui sera opérationnel à la fin de 2025, apportera des solutions concrètes à la sempiternelle congestion de la circulation, qui frappe de plein fouet la côte et Bir Mourad Raïs et ses environs.
Le directeur général de l'Entreprise du métro d'Alger (EMA), Ali Arezki, a annoncé que «pour la capitale, on va lancer, à partir de 2023, l'extension du tramway, qui va relier les Fusillés (Le Ruisseau) à Bir Mourad Raïs. On a commencé les réunions du comité de pilotage pour la libération des emprises, la déviation des réseaux, avant d'entrer dans la phase des travaux».
De nombreuses personnes se sont interrogées sur la faisabilité de ce projet, sachant pertinemment que la ville de Bir Mourad Raïs est encombrée par des habitations et des ruelles exiguës.
Ces interrogations viennent d'être balayées d'un revers de la main dissipées par les responsables de l'Entreprise du métro d'Alger (EMA), qui ont fait une étude qui va concevoir des techniques efficaces afin d'opérer les déviations nécessaires pour l'installation de la voie ferrée du tramway.
Le DG, Ali Arezki, a souligné, à propos de ce projet, que «cette extension est importante, puisqu'elle va relier les deux stations modales et qu'à Bir Mourad Raïs, il y a une gare routière, en cours de réalisation, qui va permettre de capter tous les bus qui viennent des côtés Sud et Ouest. C'est le tramway qui va faire la jonction jusqu'au Ruisseau où il y a une station multimodale, le métro, le tram et le téléphérique».
«Le délai de réalisation de cette extension est de 36 mois et le coût du projet sera de 27 milliards de dinars, a fait savoir le DG de l'EMA, qui a estimé que la nouvelle ligne sera réceptionnée entre 2025 et 2026».
D'autres projets dans le cadre de l'extension du tramway d'Alger sont envisagés. Le dégel du projet d'extension du tramway côté est d'Alger vient d'être confirmé par le premier responsable de l'EMA.
Dans ce sens, le directeur général, Ali Arezki a indiqué qu'une «étude est en cours pour l'extension de la ligne Est du tramway d'Alger «Hraoua - Aïn Taya-Bordj El Bahri», laquelle est inscrite au niveau de la wilaya d'Alger».
Le ministre des Transports, Kamel Beldjoud avait annoncé officiellement, il y a de cela plus d'un mois, le dégel du projet d'extension du tramway d'Alger «Quartier Les Fusillés -Bir Mourad Raïs.
Le secteur des transports est en train de connaître une nouvelle dynamique de restructuration.
Ainsi, pour le métro d'Alger, Kamel Beldjoud a précisé que «le taux d'avancement des travaux du projet d'extension de la ligne El Harrach-aéroport (sur 9,5 km, avec neuf stations) a atteint 74%, alors que celui du projet Ain Naâdja-Baraki est à 72%».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours