L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Oliveraies

La récolte compromise à Oran

La sécheresse, la faible pluviométrie et irrigation des oliveraies sont les principales raisons de cette décroissance.

C'est avéré. La récolte de la cueillette des olives sera moins abondante cette année comparativement aux années précédentes marquées par une production à profusion, a-t-on appris auprès des services agricoles de la wilaya d'Oran. La même source ajoute que «le rendement connaîtra un déclin plus ou moins sensible», soulignant que «la production, qui était auparavant de 154 000 quintaux ne sera, cette année, que de 122 000 quintaux d'olives».
Un recul de 32 000 quintaux. Devant cet état de fait, l'on déplore que «les paysans et les fermiers, spécialisés dans la production des différentes variétés de l'olive de table, ont, sur le plan financier, encore une fois, perdu une année et subissent des pertes considérables». Outre les conditions climatiques, notamment la sécheresse qui a sévi dans le pays, en général, ces dernières années et la région, en particulier, la faible pluviométrie et irrigation des oliveraies constituent les raisons principales à l'origine de la décroissance prédite de la production, en plus de l'absence relevée de l'entretien et du suivi des oliveraies», a-t-on expliqué, soulignant que «ces arbres sont, contrairement aux arbres destinés à la production d'huile, à la fois sensibles fragiles et ne résistent aucunement aux conditions drastiques de la nature». En plus du défaut d'une prise en charge idoine, s'ajoute le manque cruel de la main-d'oeuvre spécialisée. D'ordre familial, l'ensemble de ces plantations est exploité dans de mauvaises conditions malgré toutes les aides accordées par l'Etat dans le cadre des dispositifs de soutien à l'agriculture. À cela s'ajoutent les maladies. Pourtant, les espaces réservés à l'oléiculture sont importants, comprenant 7205 hectares producteurs tandis que la superficie globale dédiée à cette spécialité est de 8741 hectares.
La partie ouest du pays est réputée pour la production de l'olive de table labélisée au nom de «La Sigoise». Les fellahs, investis dans le développement de cette marque, ont, dans un passé récent, été très producteurs de plusieurs variétés de cette olive, assurant la production à hauteur de 80% et couvrant par la même les besoins de toute la partie ouest et sud-ouest du pays, en plus du fait que cette même olive soit commercialisée dans le reste du territoire national. La wilaya d'Oran compte pas moins de 590 exploitations agricoles collectives occupant une superficie de 46 788 ha et de 3190 exploitations agricoles d'une superficie de 23 738 ha, en plus de terres agricoles détenues par des particuliers à titre privé et qui font l'objet de succession et d'héritage. Jusque-là, les meilleures exploitations, donnant des rendements jugés satisfaisants, sont celles relevant du secteur public.
L'été passé, la marque d'huile d'olive «Aulisua» relevant de la société Bio «Lalla Meriem» cultivée dans les domaines oléicoles de Misserghine, a décroché la médaille d'or lors d'un concours à Londres, dans le cadre d'une compétition intitulée «London international Health Olive Oil Compétition quality2022».

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours