L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Incendies et risques majeurs

L’urgence d’une stratégie

En cette conjoncture sensible, la perte du moindre hectare de culture est synonyme de menace réelle sur la sécurité alimentaire.

Les souvenirs de ces images apocalyptiques de l'été écoulé, essaimant les réseaux sociaux, mettant en scène l'extrême détresse des populations face aux incendies, des villageois appuyés par des djounoud de l'ANP, des pompiers et des groupes de volontaires luttant férocement contre les feux de forêt, ainsi que des animaux calcinés, sont encore présents dans les esprits. Depuis deux années déjà, les saisons estivales en Algérie, ne sont plus source de quiétude, de loisirs et de détente pour nombre d'Algériens.
En fait, l'été est devenu synonyme de cauchemars, de craintes et de menaces de catastrophes potentielles, autant pour la nature que pour l'homme, autant pour la faune que pour la flore. Aujourd'hui, les spécialistes aguerris s'interrogent sur l'existence et l'efficacité des dispositifs anticatastrophes et leur mise à l'épreuve du terrain. De plus, le dérèglement climatique de la planète induit une plus grande vigilance, par rapport, à ces risques majeurs et un plan de veille et de prévention, sans cesse actualisé pour y faire face. Ainsi, ils sont nombreux les départs de feux qui sont signalés çà et là, à travers le pays exposant les populations, le bétail et la végétation à de sérieuses problématiques. Il n'est pas vain ici, de citer ces menaces potentielles vis-à-vis des grandes cultures, notamment celles céréalières. Surtout si l'on sait qu'en cette conjoncture de géopolitique sensible, la perte du moindre hectare de culture est synonyme de menace réelle sur la sécurité alimentaire des Algériens.
Les terribles incendies de l'été écoulé ont mis en relief l'immense chantier à lancer dans l'immédiat, afin de mettre sur Ies rails une véritable sratégie nationale de lutte et de prévention contre les grandes catastrophes.
Parallèlement, l'information de la mise en état d'alerte de l'ensemble des unités de la Protection civile, au regard du bulletin météo annonçant de fortes canicules durant ces jours-ci, a de quoi raviver les craintes et les appréhensions.
Un fait qui doit nous interpeller en tant que responsables ayant à charge la destinée et le sort de millions de citoyens, potentiellement exposés à des risques majeurs divers.
Les responsables du secteur sont appelés à dépasser la gestion des crises majeures par la réactivité, et d'aller vers une dynamique de travail basée sur la prévention, la veille et l'anticipation. Cela suppose l'implication de l'ensemble des compétences nationales, ainsi que la mise à profit de l'ensemble des outils et instruments existants dans le cadre d'un mécanisme national efficace à mettre en place, cependant. Ce faisant, en plus du facteur de dérèglement climatique qui nous incite à plus de vigilance et de prévoyance, l'Algérie se doit d'élaborer une stratégie nationale exhaustive et inclusive impliquant l'ensemble des acteurs concernés par la lutte contre les catastrophes, la prise en charge et la sécurisation des populations exposées à ces risques majeurs.
La Protection civile et, dans une certaine mesure, les différentes unités de l'ANP ne doivent pas être les seules à s'investir dans ce cadre, ni à supporter unilatéralement le plus gros des soucis et des répercussions dues, a priori, à l'absence d'une organisation indiquée dans ce domaine, à l'image de la Fema américaine. Au-delà des causes et origines des incendies qui ont endeuillé des familles entières en Kabylie et ailleurs, et ravagé des milliers d'hectares de forêts et de végétation, c'est l'interrogation au sujet d'une stratégie nationale efficace de prévention et de lutte contre pareils catastrophes qui s'impose de facto.
Les responsables du secteur et, à leur tête, le Premier ministre doivent arrêter une stratégie nationale digne de ce nom, afin de prévenir des situations similaires à celles de l'été 2001.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours