L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Partenariats sur la transition énergétique

L'exemple des pays nordiques

Il est nécessaire d'asseoir une coopération équilibrée en matière de projets durables bénéfiques à l'Algérie et ses partenaires...

D'une importance capitale pour la transition énergétique, le renforcement des partenariats avec les pays les plus avancés dans ce domaine, s'impose dans une conjoncture où l'Algérie commence à sortir du marasme et de l'inertie qui ont caractérisé les anciennes gouvernances. Forte d'une nouvelle vision, et surtout de nouveaux paradigmes de gestion et de développement, l'opportunité de marquer cette nouvelle ère d'une avancée technologique et environnementale est plus qu'avérée. C'est dans ces termes que la ministre de l'Environnement et des Énergies renouvelables, Samia Moualfi a mis l'accent, mardi à Alger, à l'occasion de l'ouverture des travaux de la journée nordique des solutions durables sur «la nécessité d'asseoir une coopération équilibrée en matière de projets durables bénéfiques à l'Algérie et ses partenaires, notamment les pays nordiques. Ce partenariat devrait contribuer à la concrétisation de projets mutuellement bénéfiques tout en intégrant la maîtrise des techniques de production, le transfert de connaissance et la formation en termes de technologies vertes et solutions durables». Indissociable de la transition économique, le développement des énergies renouvelables puisera la force et les outils de sa concrétisation dans les nouvelles dispositions économiques adoptées par l'État, dans le sillage des réformes engagées. Un contrat mutuel entre les deux grands axes du développement et de la croissance, que sont la transition économique et la transition énergétique, mis en avant à travers les changements notables qui ont marqué la gouvernance ces deux dernières années.
C'est dans cette optique que la ministre est revenue sur l'importance de «la mise en place de nombreux cadres juridiques pour renforcer le climat d'investissement en Algérie grâce à la nouvelle loi sur l'investissement qui donne des garanties aux investisseurs, renforce la confiance et attire les investissements». Rappelant «les opportunités d'investissement offertes par l'Algérie en termes de transition énergétique et d'économie verte compte tenu de sa position stratégique et de ses ressources naturelles». Autant dire que tous les ingrédients sont réunis pour accéder à un développement réel en matière d' énergies solaire, éolienne, thermique et en valorisation énergétique des déchets. L'association des nouveaux mécanismes juridiques, l'assainissement de l'administration, l'ouverture franche sur l'investissement, et les richesses du pays, et la volonté politique, s'articulent autour de l'impératif de hisser le développement énergétique au rang de la modernité et de la performance. Il y a lieu de convenir à ce titre, que l'expérience et l'évolution des pays nordiques dans ces domaines, n'est plus à démontrer. D'où l'importance de cette orientation qui vise à se doter des systèmes les plus performants pour opérer les transferts technologiques et mettre en valeur les capacités et le potentiel de l'Algérie.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours