L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Alger comme berceau

«Au nom d'Allah et au nom du peuple arabe palestinien, je proclame l'établissement de l'État de Palestine sur notre terre palestinienne, avec pour capitale El-Qods echarif», avait lancé à Alger, le 15 novembre 1988, devant le Conseil national de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP),le défunt dirigeant, Yasser Arafat, proclamant la naissance de l'État de Palestine. Mais chaque situation historique ne postule pas nécessairement à un Arafat qui sait en assumer les responsabilités et en tirer les conséquences. Exactement trente-trois ans plus tard, les Palestiniens reviennent à Alger, le berceau de leur État, dans l'espoir d'une réconciliation. Trente-trois ans plus tard la situation est toujours au point mort si elle ne s'est pas dégradée davantage. Les Palestiniens continuent non seulement de subir l'humiliation et les violences quotidiennes, mais aussi les expulsions en masse de leurs maisons par les forces d'occupation israéliennes à des fins expansionnistes. La colonisation des territoires annexés n'a pratiquement jamais cessé, malgré les accords d'Oslo. En réalité, le drame remonte à plus loin dans l'Histoire. Il date de 1922 quand la Société des Nations a imposé le mandat britannique et ouvert de la sorte le grand livre de l'injustice, de l'oppression et de la persécution contre le peuple palestinien. Depuis lors, le peuple palestinien a été victime de tous les crimes possibles et imaginables: crimes de guerre, crimes contre l'humanité, massacres et nettoyage ethnique. Ce dernier a transformé 70% de la population palestinienne en réfugiés, dont le nombre s'élèverait aujourd'hui à plus de sept millions.Tétanisée, la communauté internationale ose à peine simuler un devoir d'indignation face à cette effroyable injustice. Un récent rapport de l'ONU sur les droits de l'homme a condamné les crimes israéliens commis contre les Palestiniens, notamment dans la bande de Ghaza. Mardi dernier, pendant que des colons israéliens pénétraient dans la mosquée d'Al-Aqsa, sous la protection de la police israélienne, cinq États membres du Conseil de sécurité de l'ONU (France, Estonie, Irlande, Norvège, Albanie) ont appelé à l'arrêt immédiat de l'expansion des colonies israéliennes en Cisjordanie et à El Qods-Est occupées.La rencontre de toutes les factions et partis palestiniens, en ce mois d'octobre à Alger, doit déboucher sur une déclaration qui mettra fin à l'état de désunion et de fracture dans le camp palestinien. La réconciliation inter-palestinienne sera un prélude au sommet de la Ligue des Etats arabes qui s'ouvrira le 1er novembre prochain.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours