L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

Contractuels Daip et Dais

1,3 million de régularisations à fin 2022

La lutte contre le travail non déclaré, doit être sans merci. Le contexte et la perspective de la relance économique l’exigent.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa a révélé, hier, que l'entrée en application du dispositif d'aide à l'intégration professionnelle (Daip) interviendra avant la fin de l'année. Cette vaste opération vise à intégrer 1,3 million de personnes. Joignant l'acte à la parole, le ministre a procédé à la distribution des attestations d'intégration à une dizaine de jeunes travailleurs de la wilaya de Béjaïa. La cérémonie de répartition des contrats à durée indéterminée, a été également marquée par la remise symbolique des indemnités de chômage en faveur de dizaines de jeunes. Youcef Cherfa a estimé, à ce propos, que «le rythme est bon et ce à l'instar de celui inhérent au versement de l'allocation de chômage aux primo demandeurs de travail, dont 75% de l'effectif recevra incessamment son premier dû». Notons que si la mise en place du plan d'action en question a d'ores et déjà débuté, ils sont des milliers d'employés exerçant dans le cadre des contrats de pré-emploi, précisément ceux ayant une petite expérience, à être invités à prendre leur mal en patience, après de longues années d'attente, puisque leur intégration ne se fera pas cette année, mais au prochain exercice, selon les promesses du ministre. Le ministre du Travail a, par ailleurs, plaidé fortement en faveur de la lutte sans merci contre le travail non déclaré ou dissimulé. Cela avant d'estimer que «celui-ci porte préjudice autant aux travailleurs, qu'aux caisses de sécurité sociale, qui se retrouvent ainsi privées de cotisations». «Tout le monde y perd, y compris la Caisse nationale des retraites», a-t-il souligné. À ce titre, le ministre a évoqué «les promesses» que portent sur l'entrée en vigueur prochainement, du nouveau Code de l'investissement en «totale rupture avec les anciennes lois», voit-il, et la mise en oeuvre de tous des dispositifs d'aide à l'insertion professionnelle (Daip) et sociale (Dais) ou encore de la nouvelle loi 70/11, qui autorise les employés porteurs de projets à prendre des congés afin de se consacrer à leurs entreprises.

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours