L'Expression

{{ temperature }}° C / {{ description }}

Cité introuvable.

L’Entv lance la chaîne parlementaire sur le plateau de Dzaïr TV

Après le lancement de la chaîne pour les jeunes El Chababiya, la chaîne du savoir El Maârifa TV et la chaîne histoire Dhakira, l'établissement public de télévision (Eptv) a lancé, ce jeudi, sa 9e télévision, la chaîne parlementaire. Considéré comme l'un des engagements du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, il consacre l'ancrage de l'exercice démocratique et le renforcement de la participation à l'acte politique. Même si la chaîne est pilotée par l'Entv, ce sont les deux chambres qui fournissent la matière et le programme. D'ailleurs, la cérémonie de lancement de la chaîne s'est faite sous la supervision du président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, du président de l'APN, Brahim Boughali et du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, en présence du ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, du porte-parole officiel de la présidence de la République, Samir Aggoune, du président de l'Autorité de régulation de l'audiovisuel (Arav), Mohamed Louber. La chaîne a été installée dans les locaux de l'ancienne télévision de Ali Haddad, Dzaïr TV. Suite à la récupération des biens de l'ancien homme d'affaires, la justice a autorisé l'établissement de la télévision publique à utiliser les locaux de la chaîne. Cela fait deux mois que la chaîne parlementaire est mise en place, avec une ancienne équipe de la télévision publique, à l'image de Wahiba Amari et de Soraya Bouamama. La chaîne a été construite à l'image de la chaîne parlementaire française, et elle sera composée essentiellement de plateaux de débat avec les parlementaires, et des directs des deux chambres. En France, la chaîne parlementaire est créée par la loi du 30 décembre 1999, à l'image de la chaîne similaire au BBC Parliament au Royaume-Uni ou à Chamber TV au Luxembourg, capable de rendre compte en direct de l'activité parlementaire, au-delà des fenêtres de diffusion bihebdomadaires des chaînes publiques. Contrairement à la chaîne parlementaire algérienne La chaîne parlementaire française (LCP) a été fusionnée le 8 février 2000 par son homologue du Sénat, Public Sénat, les deux assemblées se partageant alors le même canal de diffusion sur le câble et le satellite. Les deux sociétés de programme constituant cette chaîne sont autonomes et alternent 24 heures sur 24, selon des tranches horaires prédéterminées. Le 31 mars 2005, La chaîne parlementaire commence à émettre sur le canal 13 du bouquet gratuit de la TNT, élargissant ainsi considérablement son public potentiel. En tant que chaîne publique, le Conseil supérieur de l'audiovisuel lui a d'office octroyé une fréquence sur la TNT. La chaîne parlementaire algérienne qui prend la 9e position du groupe sera diffusée en HD avec un volume des programmes de 10h quotidien, en attendant la mise en place d'une grille réelle avec des documentaires. 

De Quoi j'me Mêle

Placeholder

Découvrez toutes les anciennes éditions de votre journal préféré

Les + Populaires

(*) Période 7 derniers jours